RSS

Aïd, aïd ! par El-Guellil

8 septembre 2010

Contributions

Jusqu’au cou dans la hrira de ramdhan, on se débat dans la chorba relevée des prix car aïd el fitr ce n’est pas du gâteau. Où donner de la tête ? On tente de simplifier les dernières meïda de ce mois de carême en économisant quelques sous pour faire face aux dépenses qui vont suivre.



Il y a d’abord les gâteaux. Les confectionner sur place ou les commander. Question qui trouvera réponse après les conciliabules.      C’est du kif kif au même… ça coûtera la même chose avec la fatigue en moins, diront les uns. Avec le plaisir en moins diront les autres. El hadja, elle pense que ramadhan et l’aïd, sont des occasions qui permettent aux jeunes filles de découvrir les secrets de la cuisine. L’initiation aux différents plats leur permettra de devenir de bonnes maîtresses de maison et d’éviter ainsi les petites remarques des futures belles-mères.

Bof, pensent les jeunes filles. C’est du khorti sur khorti. Actuellement il y a des livres qui délivrent tous les secrets de l’art culinaire. Il n’y a qu’à lire les recettes et suivre les conseils. On peut faire le cordon bleu rien qu’en consultant les sites sur internet. C’est précis. En plus les belles-mères ont changé. Elles ne sont plus les mêmes. Il est dépassé le temps où la jeune mariée passait par différents tests de cuisine pour s’imposer au sein de sa belle famille. Zid beziada. Moi dirait la plus révoltée, ou la plus lucide, cet homme qui viendra m’épouser pour m’installer en induction chez sa famille, il peut rester chez lui. Habiter en famille, autant rester à la maison. Faire el bounicha, autant le faire pour servir ses parents et ses frères… Bekri on était begri… et si les hommes préfèrent el begri, l’Etat et le privé en importent de l’Inde et de partout. C’est du halal, sauf que c’est du congelé…

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...