RSS

Un 11/9 sans fin: surveiller le Croissant ou les avions ? par Kamel Daoud

29 août 2010

Contributions

Le 11 septembre. Oui, il faut en parler. Un jour, le fils d’un riche  saoudien, spécialiste de la promotion immobilière et la construction des mosquées, découvre Dieu en croyant que Dieu lui parle. Des années après, il envoie quatre avions sur des cibles américaines. Il s’appelle Ben Laden.

Au même moment, pendant que le monde dort, le fils d’un autre riche, lui aussi né dans un Etat pétrolier, découvre Dieu en croyant que Dieu lui parle à lui. Des années après, il devient président et envoie toute une armée prendre un pays (l’Irak) et pendre son président. Les deux se ressemblent et c’est Saddam qui sera pendu. Des années après, un imam américain new-yorkais veut construire une mosquée dans un pays démocratique, mais trop près d’un trou creusé par un avion envoyé par Ben Laden, lui-même frère jumeau d’un Américain du nom de Bush. Peut-on construire une église près d’un trou creusé par une bombe occidentale par exemple ? Oui dans certains pays qui savent que la religion n’est pas une nationalité mais un univers. Probablement non dans d’autres pays qui croient qu’Allah leur appartient et pas le contraire. Tout est dans cette épreuve de l’humain et du sens de la démocratie.

Les Américains le sont énormément (démocrates) entre eux mais ne le sont pas avec les étrangers. D’où la polémique sur la mosquée. D’ailleurs, fallait-il lancer le projet d’une mosquée près du lieu d’un attentat sachant que cela allait servir les propagandes de l’extrême droite à qui on allait offrir une occasion en or de récupérer une émotion internationale ? A creuser. L’essentiel est que cela aurait pu finir là, mais comme chacun le sait, qu’on parle à la place de Dieu, on parle pendant des heures et on tue pendant des siècles. En suite le 11 septembre de cette année va coïncider avec la fête de l’Aïd, peut-être. D’où la question : faut-il fêter l’Aïd cette année pour nous avec ostentation et pour les Américains musulmans avec imprudence ? La question vient trop tard. Le 21ème siècle est religieux et il l’est affreusement : beaucoup plus de morts, de convertis ou de convaincus. Les extrémistes de l’Occident, petits-fils de Bush, vont fêter le fait que les musulmans fêtent une joie à un moment de deuil d’autrui. C’est une aubaine. De l’autre côté, les petits-fils de Ben Laden vont fêter cette fête avec encore plus de bruit et pour des raisons de pilotage automatique évidentes. Que pense la grosse majorité des Américains ou des musulmans qui sont au milieu ? C’est selon : certains disent que les Occidentaux n’ont pas hésité à pendre Saddam le jour de l’Aïd et c’est vrai. D’autres disent que rien n’empêche les Occidentaux de fêter Noël au moment de Achoura ou à l’instant d’un bombardement, par «erreur», sur des civils en Afghanistan. Et c’est vrai. Mais, d’un autre côté, d’autres disent que fêter une joie pendant que le voisin fête un enterrement ne se fait pas, et surtout dans nos villages et villes. D’autres enfin proposent des solutions : inviter les musulmans d’Amérique à se rassembler à Ground Zero pour marquer leur compassion avec les morts et pas avec les nationalités ou les puissances. C’est une solution humaine : au lieu de construire une mosquée, commencer au moins par une prière pour tous.

C’est peut-être la solution : reprendre le calendrier aux extrémistes des deux religions. Ils ont déjà pris en otage les géographies, les cultures, les caricatures, les discours et même certaines présidences et certains peuples entiers et des cimetières à usage de propagandes. Les extrémistes possèdent même leur version de l’histoire universelle. Ils ont l’espace, le temps et risquent aujourd’hui de s’approprier les dates : celle de la fête des musulmans ou du deuil des Américains. C’est quoi le 11 septembre ? Ce n’est plus une date mais la pierre tombale d’une époque que l’on vit. Tristement. C’est quoi le 11 septembre donc ? Réponse : c’est un trou : on y a mis les 3.000 morts du 11 septembre, on y a découvert Saddam malgré lui, s’y cache Ben Laden et c’est là que Bush trouve son pétrole en creusant et c’est là, dans ce trou que l’on veut pousser tous ceux qui s’y approchent et même le reste de l’humanité.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...