RSS

Auteurs

24 août 2010

Non classé

1. Henri Philippe Grig.

a. Le Soleil et la Poussière.

Roman historique dont l?action se situe en juin et juillet 1896 est un hommage aux courageux pionniers qui furent à l?origine de la création du village de notre région TREZEL. Les évènements majeurs sont authentiques ; seuls les noms patronymiques ont été modifiés.
L?auteur a puisé ses sources dans ses mémoires familiales, ainsi que dans les Archives Nationales d?Outre-Mer.



2. Nora Aceval

est née en Algérie. Elle collecte, traduit, raconte les récits qui lui viennent de la tradition, et qui lui ont été transmis oralement. Elle a présenté une maîtrise de lettres modernes sur les contes de sa terre natale, et poursuit un travail de conteuse.
Elle est née en 1953 à Tousnina aux portes du désert dans le Sud-ouest algérien. Son enfance a été bercée par les contes que disaient les femmes de sa famille. Elle reçoit ces récits dans le dialecte arabe, selon la tradition ancestrale et les garde en mémoire. Depuis 1997, elle mène un travail de collecte et de traduction des contes de sa région natale. Peu à peu, elle a repris la tradition de conteuse de sa mère et raconte dans les lycées, collèges, bibliothèques.

Partie de Tiaret pour la France à l?âge de 23 ans, elle est aujourd?hui conteuse d? « essence traditionnelle » et retourne assez régulièrement à Tousnina, berceau de son enfance, se ressourcer à la chaleur de ces histoires de veillée qu?elle collecte précieusement.

a. L’Algérie des contes et légendes (hauts plateaux de Tiaret) Ed Maisonneuve et Larose, Paris 2003 (recueil) Epuisé Réédition prévue pour la rentrée 2005.
b. Du désert à la mer : de la bédouinité à la sédentarité » In Imaginaire du jeune méditerranéen, éd. l’Harmattan, Paris 2002 (Actes de colloques)

3. Solange Ben Isti. (Docteur en ethnologie.)

a. Juifs de la Steppe et du Désert

À travers des témoignages de la diaspora parisienne, l’auteur nous fait revivre l’univers traditionnel, en partie perdue, de sa communauté d’ori¬gine, la communauté juive de Tiaret, sur les hauts plateaux d’Algérie.
Une communauté qui, du début du XX e siècle à son rapatriement en France en 1962, oscillait entre tradition et modernité, francisation et judaïté.
Elle découvre aussi les mariages en cachette, les pratiques de sorcellerie d’une société plus traditionaliste mais aussi plus pratiquante, celle de la communauté juive du Mzab, installée à Aflou, aux portes du désert.

4. Clément Aguila.

Né à Tiaret en 1932. Élève au Collège Moderne de Tiaret.
Autodidacte, étudie l?optique et la photographie.
Expert près la Cour d?Appel d?Aix-en-Provence.
Correspondant de plusieurs revues de photographie française, anglaise et italienne. Publie en 1987 Un livre sur l?histoire des appareils Allemands (édition en Anglais) et en 2004 un second livre sur le même sujet (édition française)
Auteur de « Tiaret de ma jeunesse » tome 1 et 2.

5. Anne -Marie Langlois

Se souvenir de Sebaïne
Le drame franco-algérien vu au travers de missives. Anne-Marie Langlois sait parler de son pays perdu.
?Alors, sur l’Algérie, la brûlure du soleil était douce aux deux communautés qui vivaient côte à côte, comme un vieux couple, dans un mélange d’amitié et de ranc?ur, de respect et d’irritation. Puis ce fut la «guerre sans nom» et le soleil devint noir. Une lutte fratricide, avec son engrenage de colère, de blessures, de vengeance et de mort, détruisit à jamais ce rêve de vivre ensemble pour ne former qu’un peuple, musulmans et Français d’Algérie, main dans la main, c?ur à c?ur. Qui l’a oublié? Certainement pas Anne-Marie Langlois, qui consacre au pays bien-aimé où elle naquit et grandit un premier roman admirable de force et de nuance, d’une justesse impartiale dans sa pudeur terrible. Son Algérie, sa déchirure.
. Alternant points de vue, éclairages et écritures, Anne-Marie Langlois nous emporte. On pense en la lisant au bel écrivain des combats pour la justice que fut Emmanuel Roblès, l’Oranais. Cela s’appelle l’aurore d’un grand talent.

6. Colette Guedj.

Colette est née à Tiaret, elle est la fille de Mr Fédida pharmacien.
Elle est Enseignant-chercheur à l?université de Nice?Sophia Antipolis, France. Elle a dirigé durant plusieurs années la revue Les Mots La Vie.
Elle est l?auteur de deux ouvrages publiés chez Jean Claude Lattès.

a. Le Baiser papillon, 1999

Une histoire magnifiquement poignante, dans laquelle l?amour maternel est décrit dans sa plus grande profondeur et dans sa plus grande simplicité.
Chaque mot est à sa place et rappelle l?impermanence de toute chose et de tout être.
Le baiser papillon est un livre que vous ne pourrez jamais oublier, que vous ne refermerez pas anodinement.

b. Ces mots qui nous consolent, 2002

7. Le Roman de Myriam Bloch. 2005.

L?histoire d?un livre lu il y a longtemps, perdu puis retrouvé, et dont l?histoire va inspirer l?écriture d?un roman. La narratrice, élevée dans la tradition juive orientale, y retrace son enfance paisible en Algérie,…

8. Kada Boutarène

Notre ancien professeur d?Arabe au collège moderne de Tiaret, puis homme politique, adjoint au maire et député, a consacré ses années de retraite à l?écriture.
Proverbes et dictons populaires algériens, 332 pages, éd. OPU, 2002
Il a publié plusieurs ouvrages dont la série autobiographique des Kaddour , un recueil de « proverbes et dictons populaires algériens et un roman Dléla et si-Azzouz .
Kadda Boutarène est décédé le 1er octobre 1996 à l?age de 89 ans.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...