RSS

16. “Le bonheur à portée de main” La nouvelle de Adila Katia

18 août 2010

1.Extraits

16. “Le bonheur à portée de main” La nouvelle de Adila Katia dans 1.Extraits logo_imp5794 dans 1.Extraits
Edition du Lundi 15 Mars 2010

Des gens et des faits

“Le bonheur à portée de main”

La nouvelle de Adila Katia


Par : Adila Katia

RÉSUMÉ :    Après s’être querellée avec sa tante et lui avoir cassé la vaisselle, Lydia s’en va. Houria confie ses peurs, à sa fille. Celle-ci ne veut pas partir en France en étant en froid avec sa cousine. Elle va à Ben Aknoun et la trouve en compagnie de Zoubir. Elle trouve que sa mère a exagéré…

16eme partie

En fait, Lydia était si déçue qu’elle a décidé sur un coup de tête, d’appeler Zoubir. Ce dernier est venu sur-le-champ, trop heureux de l’entendre parler de rendez-vous.
Il s’était presque fait à leur séparation et voilà qu’il y a cet appel. Il l’a retrouvée au salon de thé où ils ont l’habitude de se voir.
- Pourquoi voulais-tu qu’on se voie maintenant ? Ça ne pouvait pas attendre demain ?
- Tu m’as manqué, répond-elle.
- C’est vrai ? Tu n’es pas ici, par dépit ? Le beau Samir ne veut pas de toi ?
-  Tu te trompes, ment-elle. Tu m’as vraiment manqué. Enfin, tu m’en veux toujours ?
- Non, non, je t’aime, tu sais ! Mais pourquoi m’as-tu appelé maintenant ?  Pourquoi  pas  avant ? l’interroge-t-il. C’est presque l’heure de fermeture. On n’aura même pas le temps de discuter.
- Je dois rentrer chez moi. Je voulais te dire au revoir. Les vacances vont me paraître une éternité, dit-elle, très triste.
- Mais tu pourras toujours venir, réplique-t-il. Tu prétexteras avoir des trucs à faire.Tu me préviendras et je viendrais te chercher, la rassure-t-il. Cependant, j’ai une meilleure idée. Et si je venais te demander en mariage ?
Lydia est bouche bée par sa proposition. Elle détourne les yeux et réfléchit quelques secondes, tout en s’efforçant de sourire.
- Me demander en mariage ? reprend-elle. Tu sais que tu risques gros ? Avec mes sautes d’humeur, mon mauvais caractère… lui rappelle-t-elle.
- Je t’aime malgré tes défauts. Alors, qu’est-ce que tu en dis ? insiste-t-il.
- Ce que j’en dis ? Puisque tu sais que je suis impossible  à vivre et que tu y tiens, je suis d’accord !
Zoubir saute presque de joie et la prie de prendre ses affaires. Après avoir réglé leur consommation, il l’entraîne à un taxiphone et appelle chez lui pour prévenir sa mère.
- Elle a dit oui !
Sa mère Fatima ne comprend rien de ce qu’il lui raconte.
- Qui elle ? Et oui à quoi ? l’interroge-t-elle.
- Elle veut bien se marier avec moi, lui apprend-il. Oh, je suis fou de joie ! Lydia est d’accord !
- Qui est Lydia ?
- Ma petite amie, répond-il. Celle qui m’a plaquée, il y a quelques jours. On s’est réconciliés. C’est magnifique !
- Bien. Quand tu rentreras, on en discutera à tête reposée ! dit Fatima. Mais sache que je suis heureuse pour toi, à tout à l’heure !
Zoubir est réellement heureux. Quand il se tourne vers Lydia, il est surpris par sa mine inquiète. La jeune fille réalise sans joie qu’il est des plus sérieux.
- Ne me dis pas que tu regrettes déjà ? Ce n’est pas une blague, n’est-ce pas ?
Lydia secoue la tête. En réfléchissant à la situation, elle se dit qu’il ne pourrait arriver mieux. Sa tante allait certainement se plaindre. Sa mère allait la blâmer pour sa conduite.  Cette demande en mariage tombera à point. Elle rassurera sa mère. La jeune fille aura la paix. Enfin avec tout le monde, sauf avec son cœur..

A. K.
(À suivre)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...