RSS

11. “Le bonheur à portée de main” La nouvelle de Adila Katia

18 août 2010

1.Extraits

11. “Le bonheur à portée de main” La nouvelle de Adila Katia dans 1.Extraits logo_imp5370 dans 1.Extraits
Edition du Lundi 08 Mars 2010

Des gens et des faits

“Le bonheur à portée de main”

La nouvelle de Adila Katia


Par : Adila Katia

RÉSUMÉ : Zoubir refuse d’entendre parler de séparation. L’explication qu’elle lui donne ne le satisfait pas. Toutefois, en voyant sa réaction quand elle voit Samir  et Kamélia, il devine. Lydia le leur présente comme  un ex…

11eme partie

-Comment ça, ton ex ? s’écrie-t-il. Je ne suis pas d’accord ! On ne se séparera pas à cause de lui !
- C’est le fiancé de ma cousine, rétorque-t-elle. Ne fais pas le fou ! Pars d’ici !
- Non…
- Laissez-la tranquille ! intervient Samir avant de recevoir un coup de poing à la figure.
- Hé ! Mais qu’est-ce qui te prend ? crie Lydia en s’interposant entre eux. Tu es fou, ma parole !
- C’est lui, n’est ce pas ?
- Non ! Je te répète que c’est le fiancé de ma cousine !
- Je ne te crois pas !
Des étudiants qui ont assisté à la scène parviennent à éloigner Zoubir. Ils tentent de le calmer. Lydia, confuse par ce qui vient d’arriver, s’excuse.
- J’ignorais qu’il s’en prendrait à toi. Vraiment.
- Tu n’as pas à t’excuser, lui dit Samir. Il fallait bien que quelqu’un le remette à sa place !
- Oui, mais d’après ce qu’on a vu, soupire Kamélia, c’est toi qu’on a remis à sa place.Tu aurais pu lui rendre son coup de poing.
- Zoubir est devenu un vrai danger public, dit Lydia. En tout cas, merci d’être intervenu, même verbalement. Il ne veut pas se faire à notre rupture !
- C’est pour cette raison que tu ne sors plus ? l’interroge sa cousine. Il te pose des problèmes ?
- Oui…
- Si tu veux, je vais le dire à maman, elle connaît des gens au commissariat. Ils lui feront entendre raison, propose Kamélia. Qu’est-ce que tu en dis ?
- On attend encore un peu, s’il me fait des problèmes, je viendrais en parler à ma tante. Maintenant qu’il sait que j’ai de la famille, peut-être qu’il réfléchira à deux fois avant de m’accoster ?
- Je l’espère pour toi. Quand viendras-tu à la maison ? veut savoir Kamélia.
- Pourquoi tu insistes tant ?
- Sa famille va venir et je tiens à ta présence. On est des sœurs, lui rappelle Kamélia, en prenant sa main. Je ne peux pas imaginer ce jour sans toi.Tu comprends ?
- Oui. C’est pour quand ?
- Dans dix jours.
- O.K.! rendez-vous dans dix jours, soupire Lydia. Vous m’excusez, mais j’ai des révisions. Rentrez bien !
Kamélia et Samir échangent un regard surpris.
- Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? demande-t-elle, s’arrêtant net à leur regard.
- Et les félicitations ? lui dit Kamélia. Je ne te reconnais pas.Tu ne nous félicites pas ?
Lydia lui saute au cou et l’embrasse chaleureusement, les larmes aux yeux.
- Je te demande pardon. Je suis toute retournée. Je vous souhaite d’être heureux pour la vie. Félicitations !
- Merci. J’espère que cela t’arrivera aussi de connaître le vrai amour, lui dit sa cousine.
- Cela ne risque pas d’arriver, murmure-t-elle  en fermant les yeux pendant deux secondes, le temps juste de penser que le vrai amour est en face d’elle, même si elle n’existe même pas pour lui.
Et elle part vite, refusant de s’attarder davantage, tenant à éviter le regard de Samir. Elle voudrait tant être à la place de Kamélia.
- Elle n’est pas normale ta cousine, fait remarquer le jeune homme. Qu’est-ce qu’elle a à ton avis ?
- Je n’en sais rien, répond-elle. Je ne la reconnais plus. Mais peut-être que sa rupture y est pour quelque chose ? Samir veut bien la croire.

A. K.
(À suivre)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...