RSS

32.Portrait de famille La nouvelle de Yasmine Hanane

17 août 2010

1.Extraits

32.Portrait de famille La nouvelle de Yasmine Hanane dans 1.Extraits logo_imp
Edition du Mercredi 28 Avril 2010
8410 dans 1.Extraits

Des gens et des faits

Portrait de famille

La nouvelle de Yasmine Hanane


Par :Yasmine Hanane

Résumé : Mohamed propose à son ami un travail. Il veut qu’il s’initie au transport des marchandises et pour cela il veut louer ou acheter une carriole. Mais Ali lui avoue qu’il ne sait ni conduire ni monter un cheval.    

32eme partie

Il se met à contempler le ciel un moment par la petite fenêtre de la chambre.
- Je crois que je t’ai trop retenu pour aujourd’hui, Ali. Il est temps pour toi de rentrer à la maison, ta mère doit s’inquiéter.
- Elle a l’habitude de me voir rentrer tard.
- Au fait où habite-tu ?
- Non loin d’ici.
- Dans une maison arabe avec chambrettes et cour ?
- Deux chambres et une courette qui menacent ruine. Nous avons hérité du seul bien de nos grands-parents, un toit.
- C’est toujours mieux que d’être dans la rue.
- Mais les murs sont à moitié pourris et la courette est toute tordue.
- Cela ne fait rien. Quand tu travailleras tu arrangeras tout ça, Ali. Je t’y aiderai.
- Merci, mon ami. Heu les nuits son fraîches, pourquoi n’allumes-tu pas la cheminée ?
- La cheminée ?
- Oui. L’alcôve briquée dans le murs d’en face est une cheminée. Tu vas mettre du charbon ou du bois  mouillé d’alcool et allumer un feu. Les braises tiennent chauds. Mais entrouvre tout de même la fenêtre pour évacuer les gaz. Mohamed s’approche un peu plus du mur et contemple un moment les briques taillées en arcade. Il n’avait jamais encore vu de cheminée, mais il fut tout de suite charmé par le décor.
- Où peut-on obtenir du charbon et du bois Ali ?
- En ville il y a des charbonniers, mais pour ce soir, je vais m’en charger. Attends-moi un moment.
Ali sort et revient au bout d’un quart d’heure avec une provision de charbon et une bouteille d’alcool à brûler. Il entasse le charbon dans la cheminée et l’arrose d’alcool, avant de  faire craquer une allumette. Aussitôt, le charbon prend feu et Ali se met à souffler jusqu’à ce que tout le charbon entassé s’enflamme. Il se met à le ventiler un moment avec son écharpe et ne s’arrête que lorsque les braises reflètent leur éclat dans toute la pièce. Mohamed sentait la chaleur envahir les lieux, il se débarrasse de son burnous.
- C’est magnifique. Cela remplace amplement l’âtre de chez nous.
- C’est une manière de se réchauffer en hiver. On peut même faire sa cuisine dessus.
- Merci Ali. Je vais tenter désormais d’apprendre tous les secrets de la ville.
- C’est qu’il y en a, dit Ali d’un air hautain et connaisseur.
Mohamed rit.
- C’est pour cela que tu ne sais même pas monter à cheval.
Ali se met à rire.
- Oui, parce qu’il y a bien d’autres chats à fouetter. Le jeune garçon s’en va et Mohamed demeure seul. Il prend son fusil et le regarde un moment avant de le mettre sous sa couverture. Il n’aura pas besoin de son arme dans cette grande  ville. Ici les gens sont moins coriaces et puis d’ailleurs il risque de se faire arrêter pour port d’arme illicite, tel que le lui avait expliqué ce chenapan d’Ali tout à l’heure. Il se met à penser à sa chance d’être ce soir enfin chez lui. Un chez-soi dont il n’en revenait pas encore et dont il n’avait jamais rêvé.
Certes, il avait pensé à louer une chambre quelque part dans un hôtel de quartier, ou chez un citadin, mais penser que la chance allait lui sourire et mettre dès son arrivée en ville toute cette maison à sa disposition, il ne l’aurait jamais cru. Il s’étendit sur sa couverture et se couvrit de son burnous. À la lumière des braises dans la cheminée, il se met à contempler la chambre et son sol dont le carrelage brillait.  Il se sentit heureux et en paix avec lui-même. Alors il remercie Dieu encore une fois et une larme roula sur sa joue quand il repense pour la énième fois de la journée à sa défunte mère. Au petit matin, Ali vint le réveiller. Mohamed avait bien  dormi et n’avait pas du tout souffert du froid glacial de la nuit.
Il se lève, et s’étire, avant de remettre ses habits et son burnous.
- Où allons-nous aujourd’hui ? demande Ali d’un air  candide comme si Mohamed connaissait la ville mieux que lui.
Mohamed sourit.
- Tu as déjà oublié ? N’avons-nous pas convenu d’aller ensemble acheter ou louer une carriole pour que tu puisses travailler.
- Ah oui ! Mais je pensais qu’il fallait d’abord apprendre à monter à cheval et…
- Non. Je vais tâcher de trouver quelque chose d’abordable en premier lieu et le reste suivra.
- Eh bien, pour dénicher une carriole à bon prix, je connais des charpentiers qui revendent volontiers des charrettes endommagées mais encore valables. Tu pourras trouver une bonne occasion et puis nous procéderons aux réparations qu’il faut sans avoir à trop dépenser.
- Hum… Tu parles en bon connaisseur commercial Ali. Allons d’abord prendre un café chaud, puis nous redescendrons en ville pour dénicher ces fameux charpentiers.

Y. H.
(À suivre)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...