RSS

29. “Le bonheur à portée de main” La nouvelle de Adila Katia

17 août 2010

1.Extraits

29. “Le bonheur à portée de main” La nouvelle de Adila Katia  dans 1.Extraits logo_imp
Edition du Samedi 03 Avril 2010
6905 dans 1.Extraits

Des gens et des faits

“Le bonheur à portée de main”

La nouvelle de Adila Katia 


Par : Adila Katia

RÉSUMÉ : Lydia projette de faire une formation en informatique afin de travailler chez une amie à Zéralda. Avant, elle monte Kamélia contre Samir. Elle met fin à sa relation avec Zoubir, l’ignorant complètement. Ce dernier tient à la voir pour en savoir plus sur les raisons de son silence…

29eme partie

-Inutile de tenter de t’enfuir, crie Zoubir en devinant son intention. Je te suivrais où que tu ailles.
Lydia s’arrête à sa hauteur.
- Qu’est-ce que tu veux ?
- Savoir ce qui se passe, répond le jeune homme. Cela fait des semaines qu’on ne s’est pas vus. Votre téléphone est en dérangement ?
- Oui… Et puis cela m’arrange, je ne veux plus te parler. Tout est fini entre nous, lui dit-elle.
- Pourquoi ?
- Je ne veux plus me marier. J’ai réalisé qu’il y a plus urgent  dans la vie, répond-elle. Je ne veux plus te revoir dans les environs.
- Je vais parler à ta tante, décide-t-il.
- Elle ne se mêlera pas de mes affaires. Elle a compris que je ne suis pas faite pour le mariage.
- Et tes parents ? Ils ont bien leur mot à dire ! J’irai les voir.
Je suis sûr qu’ils me donneront raison. Ils n’accepteront pas…
- Ils ne peuvent pas me forcer. Et je saurais les convaincre. Je ne t’aime plus. Plus vite tu t’y feras, plus vite tu t’en remettras. Adieu Zoubir !
Sur ce elle rentre. Elle soupire de soulagement, heureuse qu’il ne lui ait pas fait de problèmes. Il aurait pu, elle en a conscience. Quand sa tante lui ouvre, elle la trouve bien pâle. Elle la surprend à regarder derrière elle avant de fermer. Elle sent qu’il s’est passé des choses dehors.
- Qu’est-ce qu’il y a ? Tu as eu peur ?
- Oui…
Lydia s’en va regarder de la fenêtre et voit que Zoubir est toujours là.
- Un voyou t’a suivie jusqu’ici ?
- Non, c’est Zoubir. Il ne digère pas notre rupture, dit-elle. Il me fait peur. Imagine qu’il monte et veut s’en prendre à moi ?
- Il n’oserait pas !
- Et s’il se met à me harceler ? émet Lydia. Que je ne puisse pas me rendre à mes cours ?
- S’il s’en prend à toi, j’irai lui parler, lui dit sa tante. Il devrait m’écouter.
- Et s’il refuse d’entendre raison ?
- J’irai au commissariat du quartier. La visite de policiers lui fera certainement comprendre qu’il doit renoncer. On en saura un peu plus demain.
Et comme pour les conforter dans l’idée qu’il n’accepte pas le fait qu’ils aient rompu, en le voyant le lendemain matin l’attendre devant la cage d’escalier, Lydia retourne vite chez sa tante.
Cette dernière n’appelle pas tout de suite la police. Elle décide d’aller lui parler.
Le jeune homme est encore sous le choc et refuse de renoncer à Lydia. Houria tente de le raisonner, lui parlant de mektoub.
- Il est écrit que vous n’iriez pas loin ensemble. Tu es un garçon bien, tu rencontreras une autre fille. Je te souhaite d’être très heureux mon garçon !
- Je refuse. Lydia m’a été promise ! dit Zoubir. Je l’aime.
- Elle ne t’aime plus. Oublie-la. Promets-moi de ne plus chercher à la revoir !
- Je ne le pourrai jamais ! Elle est tout pour moi ! soupire Zoubir. Je ne peux pas vivre sans elle !
- Laisse-la tranquille. Si tu persistes à la harceler, j’appellerai la police, le menace Houria. Ce ne sont pas des paroles en l’air. Ne me force pas à t’envoyer la police !
Les menaces ne l’impressionnent pas. Zoubir est comme sourd. Il n’entend que son cœur.

A. K.
(À suivre)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...