RSS

27. “Le bonheur à portée de main” La nouvelle de Adila Katia

17 août 2010

1.Extraits

27. “Le bonheur à portée de main” La nouvelle de Adila Katia dans 1.Extraits logo_imp
Edition du Mardi 30 Mars 2010
6708 dans 1.Extraits

Des gens et des faits

“Le bonheur à portée de main”

La nouvelle de Adila Katia


Par : Adila Katia

RÉSUMÉ :  Samir suit le conseil de son ami qui est venu lui tenir compagnie. Il va voir sa belle-mère. C’est Lydia qui ouvre. Sa tante est absente. Avant qu’il ne reparte, elle lui présente des excuses. Samir les accepte et repart. Lydia rentre soulagée. Sa tante ne saura rien de ce qui est arrivé…

27eme partie

Quelques jours plus tard, Kamélia l’appelle pour avoir des nouvelles ; Houria n’a toujours pas revu Samir. La jeune fille, de l’autre côté de la Méditerranée, s’inquiète d’être toujours sans nouvelle de lui.
- Il est certainement très pris par son travail, tente de la rassurer sa mère. Par sa famille aussi.
- Ce n’est pas une raison valable, soupire-t-elle. Il pourrait appeler la nuit. Cela ne lui coûtera rien.
- Je suis sûre que tu te fais du souci pour rien… Si tu veux, je vais le voir, propose sa mère.
- Non ! non ! Est-ce que Lydia est là ? demande-t-elle. Je voudrais lui parler.
- Reste en ligne. Lydia ! Lydia !
Cette dernière est dans la chambre, en train de lire. Elle accourt vite à l’appel de sa tante, inquiète.
- Oui, ma tante ?
Houria lui tend le téléphone en souriant.
- C’est Kamélia, elle veut te parler.
Lydia prend le combiné. Elle est bien contente d’entendre sa cousine. Elle prend de ses nouvelles et attend, sentant qu’elle va lui demander quelque chose. Elle sait quoi.
- Est-ce que tu as été le voir ? Ne répond que par oui ou non, lui ordonne presque sa cousine.
- Oui, oui…
- Est-ce que tu sais pourquoi il a coupé contact avec moi ?
- Euh… Enfin, je crois…
Kamélia demande si sa mère est dans la même pièce qu’elle. Lydia se tourne et sourit à sa tante, en constatant sa présence.
- Oui.
- Sors et appelle-moi d’un taxiphone.
- Bien sûr. Tiens ma tante, elle veut te dire au revoir.
Lydia retourne à la chambre et met une veste. Sa tante est encore au téléphone lorsqu’elle sort. La jeune fille prend tout son temps pour se rendre au taxiphone du quartier.
Quand elle appelle, un quart d’heure plus tard, Kamélia décroche à la première sonnerie. Elle ne perd pas son temps et se met à l’interroger :
- Qu’est-ce qui le retient ? lui demande-t-elle. Où l’as-tu vu ? Est-ce que tu lui as parlé ? Qu’est-ce qu’il t’a dit ?
- Hé, doucement ! Une question à la fois. Oui, dit Lydia, je suis allée le voir à son travail. Nous avons parlé un peu.
- Tu lui as demandé pourquoi ? Qu’est-ce qui l’a changé ?
- Tu devrais dire qui l’a changé, rectifie Lydia. Quand je l’ai vu, il était avec une fille. Ils déjeunaient dans un restaurant, près de son travail. Lorsque je suis allée les voir à leur table, elle n’a pas apprécié du tout. Alors, je me suis présentée comme étant sa belle-sœur et tout, elle a piqué une crise. Elle lui a fait un scandale devant tout le monde.
- Je n’arrive pas à croire qu’il ait pu me trahir ! Je comprends maintenant son silence.
Kamélia est sous le choc. Elle a perdu son calme et se met à traiter Samir de tous les noms d’oiseaux. Elle pleure de déception.
- Il faut que je raccroche, dit Lydia. Je n’ai pas pris beaucoup d’argent. Tu m’excuses.
Elle raccroche et soupire. Elle a de la peine pour sa cousine. Elle regrette presque de lui avoir menti. Mais les circonstances ne lui ont pas laissé le choix. Pour atteindre le cœur de Samir et pouvoir le faire souffrir, elle devait se servir de sa cousine.

A. K.
(À suivre)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...