RSS

Lourd, lourd par El-Guellil

16 août 2010

Contributions

Fi ramadane surtout, ce qui me gonfle ce sont les gens qui ont pris leur douche le mois dernier. Ceux qui bâillent et qui ont oublié que la brosse à dents existe et le dentifrice aussi. Ceux qui, dans les transports, ne poussent pas leurs jambes même si tu dis pardon pour t’asseoir à côté. Ceux qui ne veulent pas lâcher un bout de la barre pour te tenir les fenêtres pleines de graisses laissées par les gens trop fatigués pour tenir leur tête. Et le lecteur du journal «qui ne sait pas plier son journal, et que tu finis par avoir dans la figure ! Mais il n’y a pas qu’eux.



Le monsieur «qui sait tout», ce genre de personne très sûre d’elle affiche ouvertement ce trait de caractère assez enquiquinant et peut s’avérer être une vraie tête à claques. Ils savent tout sur tout le monde, l’actualité, les guerres, les incidents mais aussi les potins des gens célèbres et surtout les dernières nouvelles sur son entourage qui passera lui aussi sous ce rouleau compresseur que l’on nommera «soif de savoir» ou «curiosité maladive».

Ce sont toujours eux qui t’appellent avant tout le monde pour t’informer de ce qui se passe, ils ont pour ainsi dire une permanente envie de te poser une colle même sur des trucs que tu connais en trouvant toujours une chose qui ne va pas pour remuer le couteau dans la plaie, ils essayeront toujours de couper la parole en parlant un ton plus fort et exprimer leur avis même si on ne leur a rien demandé.

Les geignards, les mous, les puants, les rires gras, les trop parfumés, les sales tout court, les pédants, les racistes, les cons qui habillent leurs verbes, les péteux, les handicapés de l’orthographe, les vendeuses dédaigneuses, les sans humour, les voisins bruyants, les raconteurs de vie, les indécis, les dépasseurs dans la file, les enragés au volant, les gourdasses, les escargots de la route, les malpolis, les fonctionnaires dans le mauvais sens du terme, les rongeurs d’ongles en public, les profiteurs, les sans-gêne, les trop parfaits, les parleurs trop fort, les rouleurs d’épaules, les donneurs de leçons… et ceux qui m’appellent el hadj alors que je ne le suis pas.

Le Quotidien d’Oran du 16/08/20100

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...