RSS

50. “Le bonheur à portée de main” La nouvelle de Adila Katia

14 août 2010

1.Extraits

50. “Le bonheur à portée de main” La nouvelle de Adila Katia dans 1.Extraits logo_imp
Edition du Lundi 03 Mai 2010

Des gens et des faits 8612 dans 1.Extraits

“Le bonheur à portée de main”

La nouvelle de Adila Katia


Par : Adila Katia

RÉSUMÉ :Kamélia ne veut pas inquiéter sa mère. Elle n’arrive pas à avoir d’enfant même si le couple n’est pas stérile. Elle a aussi remarqué que Lydia et son fils étaient proches, trop proches à son goût…

50eme partie

-Khalti, comment vas-tu ? Lydia, tout en embrassant chaleureusement sa tante, jette un coup d’œil circulaire et remarque qu’il n’y a personne.
- Où sont-ils passés ?lui demande-t-elle tout en lui remettant le bouquet de fleurs et une boîte de gâteaux.
- Kamélia et Youcef sont dans la chambre, lui apprend-elle.
- Ouf, soupire Lydia. J’avais peur qu’ils ne soient sortis.
On frappe doucement à la porte et elle ajoute en riant.
- J’ai failli oublier. J’ai un cadeau pour Youcef !
Elle sort un billet de son sac avant d’ouvrir. Un jeune homme pousse à l’intérieur une voiture de course. Elle le remercie et lui remet le billet.
- Mais c’est de la folie ! Tu n’aurais pas dû.
- Tous les garçons adorent, répond Lydia. J’ai hâte de voir la tête qu’il fera !
Elle pousse la voiture dans un coin du couloir.
- Je vais voir s’il est réveillé !
- Tu prendras du café ou du thé ? demande Houria.
- Du thé…
Sans perdre une seconde de plus, elle va à la chambre de sa cousine. Elle sourit en les trouvant debout.
- Bonjour ! Comment va mon neveu préféré ?
Youcef court à elle et elle le reçoit contre son cœur. Avant de le faire tournoyer sous le regard désapprobateur de Kamélia.
- Hé doucement ! Il va avoir le tournis.
- Non, tous les enfants adorent ! Ça va Kamélia ? Tu me parais fatiguée !
- En effet, je le suis ! En plus des soucis…
Lydia repose l’enfant à terre, l’embrasse puis lui chuchote à l’oreille d’aller voir dans le couloir. Elle n’a pas le temps d’ouvrir la bouche que Kamélia lui reproche d’être envahissante.
- Tu pourrais nous laisser respirer, lui dit-elle. Depuis qu’on est là, il n’y a pas un jour où tu ne viens pas !
- Je veux partager le plus de moments avec vous, réplique Lydia. Tu ne peux pas imaginer à quel point je suis heureuse !
Kamélia secoue la tête.
- Tu ne devrais pas ! Dans quelques jours, on retournera en France et comment feras-tu ?
Lydia ferme les yeux, refusant d’y penser.
- Kamélia, c’est parce que je sais que vous repartirez que j’en profite au maximum ! Je tiens à ce qu’il garde un bon souvenir de moi !
- Et moi, je voudrais que tu nous laisses souffler un peu ! Je n’ai pas à t’expliquer pourquoi. Youcef est mon fils ! Mets-le toi en tête.
Lydia secoue la tête, refusant d’en entendre davantage.
- Je n’essaie pas de prendre ta place. Je veux seulement passer du temps avec vous !
- Pour l’amour de Dieu ne rend pas les choses compliquées, la prie Kamélia.
- Pour toi, tout est facile.
La porte s’ouvre brusquement. Kamélia écarquille les yeux en voyant Youcef au volant de la petite voiture de course.
- C’est quoi ça ? Mais qui ?
- C’est moi, répond Lydia.
- Mais tu es folle, ma parole ! C’est dangereux ! Descends tout de suite, ordonne Kamélia à son fils.
- Non, maman, s’il te plaît ! la prie-t-il. J’ai toujours voulu en avoir une !
- Et moi, j’ai toujours refusé ! Descends !
Lydia tente d’intervenir.
- Ce n’est que pour quelques jours ! Laisse-le jouer avec !
- Non. D’ailleurs, toi, suis-moi dehors ! On doit discuter ! dit Kamélia rouge de colère.

A. K.
(À suivre)

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...