RSS

15.“L’inacceptable cause” La nouvelle de Adila Katia

8 août 2010

1.Extraits

15.“L’inacceptable cause”  La nouvelle de Adila Katia dans 1.Extraits logo_imp140574 dans 1.Extraits
Edition du Dimanche 08 Août 2010

Des gens et des faits

“L’inacceptable cause” 

La nouvelle de Adila Katia


Par : Adila Katia

Résumé : Sami n’en revient pas. Sa mère craignait tant pour lui mais en comprenant que ce serait de la lâcheté, elle lui donne sa bénédiction. Aussi, elle leur prépare à manger et les aide à faire des banderoles. Tahar, lui, est coincé sur la route nationale…

15eme partie

- Sami est là ?
- Il vient juste de sortir, répond Kahina. Ne t’en fais pas pour lui ! Il va bien ! le rassure-t-elle. Il est avec ces copains.
- Dis-lui de ne pas tarder dehors !
- Il est majeur et vacciné ! réplique Kahina. Ce n’est plus un enfant. Il veut marcher demain.
- C’est de la folie ! Pourquoi n’as-tu rien fait pour le retenir ? lui reproche son mari. Imagine que ça tourne mal !
- Cela ne peut pas aller plus mal pour le pays ! lâche Kahina. Il est temps que la voix de la rue soit entendue. Pour qui se prennent-ils pour tirer sur nos enfants ? Ce lycéen de Beni Douala n’avait rien fait. Et puis, quoi qu’il ait pu faire, le gendarme n’avait pas le droit de lui ôter la vie !
- Mais c’était un accident ! l’interrompt son mari. Personne ne sait comment les choses se sont passées !
- Elles se devinent facilement. Quand penses-tu être de retour à la maison ? lui demande-t-elle.
- Dès que je pourrais reprendre la route. Si Sami rentre, dis-lui d’être prudent. Je ne veux pas le perdre.
Kahina comprend son mari mais qu’aurait-elle bien pu faire pour que Sami se démarque et reste à la maison ? Rien. La colère qui bouillonnait en lui ne pouvait pas refroidir sans qu’il l’ait criée. Il aurait vidé ses entrailles de cette colère, de ce dégoût pour pouvoir revenir à lui, à la raison. Non  pas parce qu’il était fou mais il y avait tant de choses en jeu. Après le drame qui avait secoué la région, la raison même dictait de ne pas reculer. Pour connaître la vérité sur la mort du jeune Massinissa, qu’est-ce que les jeunes ne feraient pas ? Qu’est-ce que la population ne ferait pas ?
Kahina attend l’appel de Sami jusqu’au milieu de la nuit mais ce n’est qu’au petit matin que le téléphone sonne. C’est son copain Rachid.
- Vous avez dormi ? lui demande-t-elle.
- Non. On est trop fiévreux. Dès dix heures, on se réunira près de la mairie. Il y aura tout le monde.
Kahina sait que tous se sentent concernés, que tous iront crier dans la rue. Elle ne peut s’empêcher de lui recommander d’être prudent, lui et les autres. Tout comme Tahar, elle ne veut pas le perdre. Son cœur se serre en pensant que tout pouvait basculer. Il suffisait d’un peu de tension, d’un geste déplacé, d’un mot intolérant pour que tout tourne au drame. Il y aura alors des blessés, peut-être même des morts. En fermant les yeux, elle voit son fils et ses amis en sang.
- Mon Dieu, faites qu’il ne lui arrive rien de mal !
Comme elle ne peut pas attendre le retour de son fils, en ignorant comment la marche allait se dérouler, elle met un fichu sur ses épaules et sort. Il y a du monde dehors. Kahina salue d’un sourire les gens qu’elle connaît. Elle se dirige vers la mairie, pressée de retrouver son fils.

à suivre
A. K.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...