RSS

Une année politique «lourde» par Oualid Ammar

7 août 2010

Contributions

Un confrère m’a téléphoné pour me demander si je pensais que « le gouvernement était en hibernation et si l’opposition s’ennuyait ». Je croyais qu’il blaguait. Il a insisté, insisté, et finalement je me suis résolu à lui répondre, sur le vif. D’abord, tout bêtement, peut-on hiberner en juillet 2010 ?

Réponse au premier degré, parce qu’il ne faut pas trop se creuser les méninges: non. Impossible. Quand on habite au Club des Pins au bord de la grande bleue, l’hibernation est non-sens absolu. L’été, on fait trempette lorsque les « étrangers » – les concitoyens visiteurs autorisés – sont partis. L’hiver, le paysage qu’offre la mer, ses vagues balayées par les vents, ses nuages bas et lourds, ses éclairs, ces tempêtes furtives, tout cela est spectaculaire, captivant et quelque part reposant. Tout cela ne laisse pas indifférent le plus dégoûté des ministres.

Et puis transformons-nous en avocat commis d’office pour dire que depuis le début de cette année, le gouvernement actuel n’a jamais autant travaillé ! Oui, c’était du « lourd », mon frère ! Oui, mesdames et messieurs ! Des conseils interministériels, deux ou trois conseils des ministres sans compter les circulaires en série d’Ahmed Ouyahia qu’il faut appliquer au risque de se voir coller un mauvais point. C’est du boulot. Le départ de Chakib Khellil, vous appelez ça de l’hibernation ? Il n’y a pas lieu, ici, de tirer sur les ambulances, mais reconnaissons que le gars n’a pas eu le temps de s’ennuyer et qu’il ne part pas les mains vides. On ne sait pas s’il a eu droit à une prime de départ, genre de stock-options à l’algérienne, mais sa retraite de ministre, personne ne peut y toucher. On est dans un Etat de droit, non ?!

On ne peut pas dire que son successeur, qui hérite de ce qu’il hérite, va chômer, ou hiberner, si vous préférez. Pas plus d’ailleurs que le ministre de la Justice. Les affaires s’accumulent. Celle de l’assassinat de Ali Tounsi, patron de la police nationale, prend une tournure inquiétante, à en croire les avocats de l’assassin présumé. Vous avez, par contre, un ministre tranquille, qui peut prétendre à l’hibernation au sens médiatique algérien, c’est Chérif Rahmani, depuis qu’il a été soulagé du secteur du tourisme. La patate chaude est chez un cadre du parti MSP dont on attend avec curiosité de voir comment il s’en sortira sans se brûler les doigts.

Sans oublier toutes les personnes activant dans l’agriculture, chacune à son niveau, et qui permettent à l’Algérie de se passer d’importations de céréales pendant deux années consécutives: globalement et logiquement ce gouvernement doit aller se reposer. Non ? Et puis, même si cela fait has been, les gens de l’agriculture devraient être décorés de la médaille du mérite. Voilà ! Quant à l’opposition, parlons-en ! Quelle opposition ? Celle qui est effectivement en hibernation ? Laquelle ? Oralement, elle se réduit à Nourdine Aït Hamouda, vice-président de l’APN. Faut reconnaître qu’il a le verbe cru. Et lorsqu’il cause, il cause. Ca ne change rien au problème palestinien, mais il avertit, tire sur la corde, marque sa présence. En été, majoritairement, que ce soit mérité ou pas, ils se reposent, tous. Au Club des Pins ou ailleurs. Ils ne savent pas ce que veulent dire hibernation ou ennui. Tant pis pour ceux qui pensent le contraire.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...