RSS

LE PASSAGE DU PLOMBIER, UNE AFFAIRE DE MUSES

19 juillet 2010

1.POESIE

[Bouillon de culture] Commentaire sur : « Rêves prémonitoires, sentiments de tendresse, efforts désespérés Ricochets ou recueil de textes poétiques de Ameur Ammar »

Lundi 19 juillet 2010 12h25

Auteur     : izarralune (IP: 88.161.60.222 , pas72-1-88-161-60-222.fbx.proxad.net)
E-mail     : raphael.de-izarra@wanadoo.fr
URL        : http://izarralune.unblog.fr

6 – LE PASSAGE DU PLOMBIER, UNE AFFAIRE DE MUSES

J’aime la poésie et ses charmants mystères. La poésie, la vraie : tout ce qui n’est pas livresque, sophistiqué, littéraire. La poésie, l’authentique : tout ce qui est grossier, banal, prosaïque.



La poésie digne de ce nom n’est pas logée dans les étoiles ni dans le coeur des amants, mais tout simplement dans la fange du caniveau ou dans l’estafette du plombier, entre clé de 12 et tuyauteries. Les imbéciles l’imaginent siégeant dans les nues.

Chanter l’amour, béer à la Lune, quoi de plus ennuyeux ? Que de coeurs vulgaires sensibles à ces niaiseries ! Mais rêver au bord d’une rigole fangeuse, méditer à propos du passage du plombier… Quelle affaire ! Les âmes esthètes sont seules capables d’accéder à cette émotion.

La poésie est un oiseau rare qui ne se laisse pas mettre en cage.

Je fais partie de cette belle espèce capable de verser une larme au passage du plombier ou devant les écoulements nauséeux du trottoir.

RAPHAËL ZACHARIE DE IZARRA

Voir tous les commentaires sur cet article:
http://nadorculture.unblog.fr/2010/06/14/reves-premonitoires-sentiments-de-tendresse-efforts-desesperes-ricochets-ou-recueil-de-textes-poetiques-de-ameur-ammar/#comments

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “LE PASSAGE DU PLOMBIER, UNE AFFAIRE DE MUSES”

  1. Raphaël Zacharie de IZARRA Dit :

    LES HAUTEURS DU PLOMBIER

    Mon plombier est un poète.

    Le nez dans ses tuyauteries, les bottes dans la fange et les mains plongées dans le bidet, le dépanneur de la ménagère en larmes est un trouvère des temps modernes.

    Qu’il a fière allure dans sa combinaison maculée de suif lorsque d’un pas lent et assuré, noble et serein il sillonne quelque ruelle aux égouts bouchés empestant la marée montante ! Mais miracle ! Ce parfum de mystère qu’il laisse sur son sillage suffit à couvrir toute odeur impie : au passage du plombier les coeurs s’apaisent.

    Messie des Dupont trahis par leur évier, fécondeur des caniveaux asséchés, libérateur des canalisations obstruées, sauveur des bons-à-rien empêtrés dans leur ignorance des systèmes d’écoulements, il va partout répandre la bonne nouvelle : « C’est l’plombier ! » car en toutes saisons le plombier refait la pluie et défait la sécheresse…

    A son côté dépasse, tel un luth fatigué mais glorieux, sa fameuse, mythique, étincelante clé de douze !

    En fait, une véritable lyre d’argent faisant office de sceptre : le plombier est un roi.

    Le roi des lavabos récalcitrants.

    Maître incontesté quant aux subtilités des lois de la mécanique des fluides de nos salles de bain, il surgit parfois de la baignoire, ruisselant et vainqueur, tel Poséidon au milieu des flots après des batailles dantesques au fond des abysses contre de fourbes adversaires.

    Monstres chevelus tentaculaires, flasques et malodorants qui n’ont d’autres sinistres desseins que d’empêcher le passage de l’onde claire en ce bas monde… Voilà les vils ennemis contre lesquels se bat mon plombier, ce héros.

    Ne serait-ce que pour cette unique raison, l’ouvrier qui patauge dans les eaux usées de ma cuisine m’inspire les transports de l’âme les plus élevés.

    C’est un artiste de l’onde qui, entre planchers et plafonds, fait des merveilles de ses dix doigts au lieu de chanter stérilement comme le font ces incapables de faiseurs de mots ! Les constellations de ce poète des conduits, faites de vis, d’écrous, d’anneaux de fer et de joints de caoutchouc sont de véritables diamants d’utilité quotidienne, des trésors de pragmatisme triomphants, des pépites utilitaires qui rendent nos existences douces et confortables.

    Elles valent bien le firmament fumeux et inaccessibles de ces imbéciles de poètes verbeux !

    Un peu magicien, un peu devin, mon plombier sait mieux que personne parler aux femmes : à force de savantes séductions technico-manuelles il parvient souvent à les convaincre de leur laisser sonder deux voire trois de leurs tuyaux pour le prix d’un seul !

    Puis, satisfait de ses oeuvres sacrées il repart vers son olympe de gaines et de robinets, heureux, traînant derrière lui des histoires fabuleuses, légendes vraies ou fausses mais toujours embaumées d’effluves d’eaux de vaisselle qui lui confèrent respect, prestige, renommée.

    Et s’éloigne de son pas impassible, le torse altier, l’air énigmatique, avant de disparaître tout à fait dans la brume du soir.

    Raphaël Zacharie de IZARRA

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...