RSS

«La Guerre d’Algérie en France Mourepiane : l’armée des ombres» de Abderrahmane Meziane Chérif: Une nouvelle page de l’histoire de la lutte de libération par Djamel Belaifa

10 juillet 2010

Contributions

«La Guerre d’Algérie en France Mourepiane : l’armée des ombres» par Abderrahmane Meziane-Cherif. Cet ouvrage préfacé par Jacques Vergès vient de paraître aux éditions Edif 2000 PubliSud.



Ce premier tome des mémoires de l’ex-ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales et ancien condamné à mort est plus qu’un recueil de témoignages sur une période douloureuse mais désormais assumée de l’histoire de France. C’est une nouvelle page qui vient enrichir le registre consacré à l’écriture de l’histoire de la lutte de Libération nationale par ceux qui l’ont vécue. C’est à la fois une contribution au devoir de mémoire et un hommage aux valeureux combattants de la 7ème wilaya. Ces mémoires d’une période souvent méconnue de la Guerre d’Algérie restituent ainsi des parcelles de l’histoire de ce combat pour la libération.

Abderrahmane Meziane-Chérif, l’un des acteurs de la fameuse opération contre le dépôt de pétrole de Mourepiane en France, rapporte fidèlement, tels qu’il les a vécus, les faits d’armes de ces combattant de l’ombre qui ont opéré sur le territoire français. Une lutte qui s’est déroulée en France même et qui n’a pas suffisamment fait l’objet de témoignages écrits, malgré l’importance de ce second front.

Dans une sorte de biographie, l’auteur raconte sa participation à la Guerre de Libération en France et nous fait découvrir quelques aspects méconnus de l’Organisation Spéciale (O.S.) dans l’hexagone même et dont il était l’un des éléments les plus actifs. Ce livre constitue un témoignage poignant sur les soldats de cette armée de l’ombre qui a pris le relais, sur le territoire français proprement dit, du combat contre le joug colonial pour soulager l’ALN qui subissait, en 1958, dans les montagnes, les assauts des opérations du général Challes. Ce récit relate quasiment jour pour jour ce combat dans un milieu hostile, même si le soutien d’une partie de la société civile française fut précieux, comme en témoigne longuement l’auteur.

Dans la préface, maître Jacques Vergès, un des avocats du FLN, note à propos du combat du FLN en France: «Il est une expérience unique et par cela même méconnue, celle de l’OS en France. Jamais la lutte chez l’ennemi n’a connu une telle ampleur, illustrée, entre autres, par la destruction du dépôt pétrolier de Mourepiane. L’histoire de Meziane-Cherif Abderrahmane, qui fut responsable de cette action, est de ce point de vue exemplaire.»

L’ouvrage est aussi une reconstitution d’un itinéraire, d’une trajectoire d’un jeune Algérien, révolté par le système colonial, son engagement au service de la cause nationale, son arrestation et son procès qui lui valut une condamnation à mort à laquelle il échappa miraculeusement. L’opération de Mourepiane, dont il était l’un des concepteurs et des exécuteurs, était l’une des opérations qui ont eu pour effet de déstabiliser la France de l’intérieur.

Avant d’aborder son exil, l’auteur consacrera une partie de son ouvrage à son village d’El Eulma et à son enfance (… «Le souvenir des merveilleux troubadours qui arrivaient au village et qui narraient l’exploit des preux chevaliers» (…) «Les enfants des colons et leurs regards hautains (…) «Les récits de grand-mère sur les «roumis» (….), etc.

L’auteur s’interroge et interpelle la conscience de ses concitoyens: «De jour en jour, nous apparaissait une contradiction fondamentale. Pourquoi alors, si nous avions été si grands et si puissants par le passé, étions-nous dominés par ces colons dont la plupart manquaient visiblement de la plus élémentaire éducation…» . Il raconte aussi l’influence du scoutisme, particulièrement de si Tahar Boucif, commissaire des SMA… , les massacres de Sétif du 8 Mai, etc., autant de facteurs qui ont contribué à son engagement total en faveur de la cause nationale. C’est ainsi qu’il débarqua à la fin des années 1950 en France avec comme seule arme dans ses bagages un patriotisme inébranlable forgé dans le malheur. Il attira rapidement sur lui l’attention des responsables de la Fédération de France du FLN et fut, malgré son jeune âge, intégré rapidement dans les réseaux de la résistance. Lancé dans le feu de l’action, le jeune « Allaoua» montrera des dispositions précoces qui gagneront la confiance de ses chefs. Il sera l’un des artisans de plusieurs opérations et plus particulièrement celle demeurée célèbre de la destruction du dépôt de pétrole de Mourepiane. Il fut aussi désigné responsable d’un important réseau opérationnel chargé d’exécuter des opérations contre des objectifs économiques et stratégiques. Il échappa à la guillotine de justesse et rentra en Algérie en 1962.

L’auteur, partie prenante des faits, se remémore le moindre détail, sa narration envoie à un chef-d’œuvre dramatique ou un roman de guerre où l’émotion est présente à chaque paragraphe, chaque point et à chaque virgule. Une envie renouvelée de rouvrir une nouvelle page avant même d’en finir la précédente. Grâce à lui, «les héros de l’ombre», ceux qui ont souvent été les oubliés de l’Histoire, ressuscitent et prennent place dans notre mémoire collective. L’auteur, conscient de leur apport précieux dans la lutte pour la libération, leur consacrera des pages entières. Un hommage plus que mérité. Certes, Meziane-Chérif ne s’inscrit pas dans la lignée des auteurs historiens, mais les faits de guerre qu’il rapporte dans son livre doivent contribuer à l’écriture de l’Histoire de la Guerre d’Algérie.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “«La Guerre d’Algérie en France Mourepiane : l’armée des ombres» de Abderrahmane Meziane Chérif: Une nouvelle page de l’histoire de la lutte de libération par Djamel Belaifa”

  1. temouch Dit :

    Sans contester une quelconque affirmation de cet ouvrage, je suis néanmoins surpris par le « miracle » qui a permis à l’auteur d’échapper à sa condamnation à mort.
    Quand un miracle se reproduit des centaines de fois, et ils sont nombreux les condamnés de la guerre à avoir échappé à leur verdict, peut-on encore parler de miracle ?

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...