RSS

Ki Kount…ki wellit!!! Par Faiza HOUARI Inamovibles ministres

10 juillet 2010

Contributions

Le Carrefour D’algérie

 date(

«Les princes et les rois ne sont pas toujours sur leur terre ils s’y ennuient: la grandeur a besoin d’être quittée, pour être sentie». B. Pascal

Certains de nos ministres sont, dit-on « éternels »dans leur portefeuille. Inamovibles, indéboulonnables, même en cas de crise gouvernementale, de fautes graves… ils sont là. Tellement balaises, ils résisteraient au tsunami.

Malgré des erreurs répétées, de scandales, ils perdurent mettant tout un peuple en émoi. Un peuple qui, ces dernières décennies,  s’est déplacé en grande masse aux urnes rêvant d’un hypothétique avenir politique meilleur que ces années de plomb. Chez nos voisins de l’autre rive de la Méditerranée, une petite bévue soit-elle, pousserait l’auguste ministre à démissionner. Les nôtres démunis d’amour-propre, de probité, de dignité… ne songeraient guère à quitter la scène politique et se cramponnent à leur poste. Le scandale de l’autoroute Est-ouest n’a nullement inquiété le titulaire du département. Quant au stratégique ministère de l’Education Nationale, il est tenu depuis plus d’une décennie par un ministre qui ne semble pas être inquiété malgré moult vicissitudes constatées par l’opinion publique: Les erreurs sur les sujets d’examen, les grèves interminables, la vertigineuse baisse de niveau scolaire de nos potaches sont devenus légion dans l’enseignement. D’un système éducatif performant du temps de l’éminent regretté Mostefa Lacheraf, nous sommes passés à un enseignement quelconque, archaïque… Qui aujourd’hui dans la société algérienne ne se plaint pas de cette situation de l’école? Peut-être ceux, dont la progéniture étudie confortablement dans des écoles sous d’autres cieux aux frais du contribuable de l’Algérie profonde. En attendant de potentiels remaniements, les Algériens scrutent l’horizon, dans l’espoir de voir débarquer un «messie», pour redorer le blason de l’école algérienne.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...