RSS

L’inévitable surchauffe des prix par Yazid Alilat

5 juillet 2010

Contributions

Le prochain mois de ramadhan sera-t-il chaud parce qu’il débutera vers le 12 août, en plein été 2010, ou par des prix qui chaufferont autrement les tadjines des Algériens ?



Beaucoup se posent en fait la question de la disponibilité des produits et denrées de première nécessité, une des tâches auxquelles le gouvernement semble avoir déjà répondu. Au mois de juin dernier, les deux ministres qui seront le plus sollicités durant cette période, M. Benbada Mustapha du Commerce et le Dr Rachid Benaïssa de l’Agriculture, ont tenu à rassurer l’opinion publique sur la disponibilité, et à des prix abordables pour les bas salaires, des produits agricoles et agroalimentaires pendant le mois sacré, une période de forte demande sur les produits agricoles frais. Des dispositifs ont été mis en place, particulièrement pour la mise sur le marché de viandes ovine et bovine importées à des prix «publics». Le ministre du Commerce a même annoncé que près 10.000 tonnes de viandes seront importées et mises sur le marché à travers le réseau de distribution public.

Pour les produits agricoles, même scénario avec des produits frais disponibles et à des prix abordables, notamment la pomme de terre à moins de 30 dinars et la tomate qui ne ferait pas rougir la ménagère avec son prix hallucinant pendant le mois de carême.

Bref, le gouvernement a, selon les déclarations des ministres du Commerce et de l’Agriculture, pris toutes les dispositions pour que les Algériens passent un mois de ramadhan sans encombres.

Sauf que, dans la réalité, les choses ne se passent souvent pas comme l’affirment les responsables, quels que soient leurs degrés de responsabilité. Car entre un discours loin de la réalité de la chaleur suffocante de souks crasseux, et des marchandises étalées à même le sol, non calibrées et vendues dans des conditions d’hygiène pour le moins douteuses, il y a un monde. Et puis depuis quand les prix des produits de large consommation ont-ils été «refroidis» avant le mois de ramadhan ?

Dire que les prix seront abordables durant ce mois de piété, c’est méconnaître, ou du moins tenter de dribbler la réalité qui, souvent, échappe à tout entendement. Au moins jusqu’au 10e jour du mois de ramadhan, période de décrue de la hausse des prix. Et si le coût de la vie avait grimpé au mois de mai dernier à 5,3%, légèrement en hausse par rapport à celui enregistré au mois d’avril (5,2%), quel niveau va atteindre l’inflation au mois de ramadhan prochain ?

Quelques chiffres pour situer le fond du problème pour les Algériens : au mois de mai dernier, tous les prix des produits agricoles étaient orientés vers la hausse : la pomme de terre (+36,53%) et les fruits frais (+8,13%), la viande de poulet (+3,13%) et la viande de bœuf (+1,21%). Les prix des produits agricoles de saison, comme la tomate (+ de 60 da), la courgette (35-45 da), les haricots (120-160 da) ou le poivron (50-80 da), sont toujours orientés vers le haut, alors qu’en pareille période, une grande décrue était attendue par les ménagères.

Et, avec la chute des importations de céréales (-66,7%) et du sucre blanc raffiné, des produits très consommés durant le mois de ramadhan, tous les discours, aussi rassurants soient-il, fondront d’eux-mêmes devant la réalité d’un été qui s’annonce chaud, chaud… pour le panier de la ménagère.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...