RSS

A l’aimé aîné par El-Guellil

30 juin 2010

Contributions

Ce texte n’est pas de moi. Il appartient à tous ceux, voyageurs conscients ou voyageurs malgré eux qui considèrent que la vie, on y monte et on y descend comme dans un train. Enfants, nous rencontrons des personnes et nous croyons qu’elles resteront avec nous pendant tout le voyage: ce sont nos parents! Malheureusement, la vérité est toute autre. Eux, ou nous, descendrons dans une gare laissant leur amour et leur affection, leur amitié et leur compagnie.



Il y a d’autres personnes qui montent dans le train et qui seront pour nous très importantes: nos frères et nos soeurs, nos amis et toutes les personnes merveilleuses que nous aimons. Certaines considèrent le voyage comme un petite promenade. D’autres ne trouvent que de la tristesse pendant leur voyage. Car au lieu de profiter du paysage, ils ne scrutent que leurs orteils. Il y a d’autres personnes toujours présentes et toujours prêtes à aider ceux pris de malaise. Certains, quand ils descendent laissent une nostalgie pour toujours. D’autres montent et descendent tout de suite et nous avons tout juste le temps de les croiser. Nous sommes surpris que certains passagers que nous aimons s’assoient dans un autre wagon et que pendant ce temps nous laissent voyager seuls. Faisant mine de ne pas nous voir. Ce n’est pas grave le voyage est comme ça: plein de défis, de rêves, d’espoirs, d’adieux. Mais sans retour. Juste qu’il faut se rappeler qu’à chaque moment du voyage un de nos compagnons peut vaciller et peut avoir besoin de notre compréhension. Nous aussi pouvons vaciller et il y aura toujours quelqu’un pour nous comprendre. Le grand mystère du voyage est que nous ne savons pas quand on descendra du train pour toujours. Une chose est certaine, c’est qu’un jour ou l’autre nous arriverons tous à la gare centrale avec un bagage qu’on n’avait pas quand on est monté dans le train. Et qu’au terminus, à terre, minus nous le deviendrons tous.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...