RSS

La sortie des stades : hantise des Pouvoirs policiers par Kamel Daoud

26 juin 2010

Contributions

Après la Coupe du monde, reste le monde. Le nôtre. Car, quand on y pense, le foot ce n’était qu’un jeu. C’est le reste qui ne l’était pas. Le reste c’est ce que nous en avons fait et ce qu’il a fait de nous. Résumons : reprendre le drapeau ce n’était pas un jeu. Ni sortir dans les rues malgré l’état d’urgence.

Ni les chansons inventées. Ni la folie des enthousiasmes. Ni la joie des enfants. Renouer avec la joie était même tout sauf un jeu. C’était un retour à la vie. Souvenez-vous de la date de votre dernier sourire collectif: il remonte au moins à vingt deux ans. Avec une seule équipe de foot, nous avons décolonisé par rapport au baathisme cinématographique des ex-Egyptiens, nous avons compris que nous avons une nationalité et pas un tatouage indésirable, nous avons été tellement heureux que certains pensent avoir revécu l’indépendance et nous avons tous senti baisser cette sensation de mauvaise foi et d’inconfort que chaque Algérien porte au bas du cœur dès qu’il commence à savoir qui il est et où il se trouve. Des choses qu’aucun parti politique, aucun maquis et aucun amendement autobiographique de la Constitution ne peuvent faire.

Au fond donc, après la Coupe du monde, reste le monde à choisir : revenir vers cet ancien pays qui sentait le renfermé, que tout le monde veut fuir et qui s’étend entre l’immeuble HLM, le vendeur de pastèques saisonnier et la mosquée du quartier, ou continuer à chercher le monde meilleur, répéter au Pouvoir qu’il peut continuer à manger notre terre, on finira un jour par le manger et chercher encore, ailleurs, dans d’autres jeux et d’autres cosmos, les mêmes joies possibles et le même rêve ? Dès hier, la mauvaise habitude a été de «tomber» sur Saâdane ou sur ses joueurs. C’est le signe d’une presse vivace mais d’une opinion assise. On ne va pas reprocher à Saâdane de ne pas avoir mené ce pays vers un sommet qu’une dizaine de présidents, cinq coups d’Etat, des milliers de millions de dollars, une armée, des GLD, des «Services», des chartes et des élections n’ont pas pu réussir. Pour avoir la Coupe du monde, il faut avoir un monde ou se l’offrir. Depuis un an, on a compris que ce monde existe et que le pays était à nous et pas à ceux qui le volent. Reste le reste du chemin à faire. Chacun s’y essayera : car si on a repris la rue avec un ballon, on peut reprendre le pays avec des vuvuzulas. Il ne faut pas donc confondre une équipe et ses déboires et ce qu’il nous reste à faire dès aujourd’hui. Lui, le Pouvoir malicieux, l’a bien compris : il sait que les Algériens ne seront plus jamais comme avant et qu’au retour de l’Afrique du Sud, même pour ceux qui n’ont jamais quitté l’Algérie, il sera difficile de les contenter avec un discours et des augmentations de salaires sur papier. Il faut leur offrir un rêve diurne et le Pouvoir, lui, ne sait rêver que pour lui-même ou ses enfants. Tous les policiers de l’Algérie savent que les Algériens sont impossibles à contenir ou à berner à la sortie des stades.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...