RSS

CERTAINS ANNONCENT DÉJÀ SON DÉPART Quel avenir pour Rabah Saâdane?

26 juin 2010

Non classé


26 Juin 2010 – Page : 12

Contrairement à ce que pensent aujourd’hui les nombreux détracteurs du sélectionneur national, Rabah Saâdane, rien ne dit que ce dernier va effectivement quitter prochainement son poste à la tête des Verts.

Saâdane qui a réussi dans sa difficile mission de qualifier l’Algérie à la CAN 2010, et surtout au Mondial sud-africain en cours au pays des Bafana Bafana, est certainement aujourd’hui plutôt en quête de repos total, avant de décider de son avenir à la tête de l’EN.
Certes, au cours de son dernier séjour effectué avec les Verts en terre sud-africaine, le premier responsable de la barre technique des Fennecs, a bien déclaré qu’après le Mondial, il n’était pas près de remettre les pieds à l’étrier. Il avait même ajouté, au lendemain du premier match perdu par les Verts face au Onze slovène, qu’un plan anti-Saâdane était déjà en place.
Des propos tenus peut-être sous le coup de la très grosse et profonde déception ressentie par tout le groupe, après la déconvenue subie d’entrée face à la Slovénie. Mais le très méritoire nul blanc enregistré quelques jours après devant l’ogre anglais, par les hommes de Saâdane, a redonné quelques bons espoirs aux Verts de croire en la qualification au second tour. Saâdane, le premier concerné en la matière, a donc mis en place, face aux USA, une équipe algérienne susceptible, selon ses propres convictions d’ordre tactique et technique, de relever le défi américain.
Malheureusement, ce jour-là les Verts n’ont pas tenu le coup jusqu’au bout, et sont sortis du Mondial sud-africain, non sans avoir forcé l’admiration autour d’eux. Maintenant, il faut aussi se poser la question suivante: et si les Verts avaient réussi à forcer le destin face aux USA, et surtout réussi à se qualifier au second tour qui débute ce samedi, aurait-on un seul instant pensé au départ du sélectionneur national Rabah Saâdane?
Certes, Saâdane a failli dans le domaine du coaching de l’équipe, au cours de cette Coupe du Monde, et à deux reprises, mais il a toujours eu le mérite de rester calme en toutes circonstances, même quand il a fait l’objet de critiques très sévères, notamment après la CAN 2010. Il a toujours été sous pression depuis sa prise en main des Verts. Il a souvent irrité beaucoup de gens par ses décisions combien de fois incomprises par beaucoup d’entre nous.
Il a surtout failli rendre le tablier au cours du mois d’avril passé, mais le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, l’en a dissuadé. Aujourd’hui, avec du recul, l’homme de Omdormane, comme se plaît à le dire, aujourd’hui la rue algérienne a beaucoup plus géré les humeurs des uns et des autres, que consacré l’essentiel de son temps, au travail pour lequel il avait été désigné. Et si aujourd’hui, Rabah Saâdane n’a pas encore pris la moindre décision le concernant directement, il est clair que du côté de la Fédération algérienne de football, et surtout au niveau des pouvoirs publics, le départ de Rabah Saâdane n’est pas d’actualité pour le moment.
Il faut aussi garder à l’esprit les propos tenus par le sélectionneur national des Verts, lors de sa dernière conférence de presse en date tenue à Alger, et à travers lesquels, Saâdane avait bien insisté que juste après le Mondial 2010, il fallait tout de suite se préparer en prévision des importantes échéances africaines qui débutent le mois de septembre prochain.
Rabah Saâdane va donc, dans un premier temps, marquer une pause, et tout porte à croire que du côté du premier responsable de la FAF, la confiance est toujours accordée au patron des Verts. Il sera plutôt question d’un renforcement du staff technique national actuel, et surtout de l’apport de Djamel Menad pour seconder Saâdane.
Et quand un technicien de la trempe de Mahieddine Khalef pense que Rabah Saâdane doit rester à la tête des Verts, le message est clair aujourd’hui: il n’est pas question de tout chambouler du jour au lendemain!

Bachir BOUTEBINA

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...