RSS

El Hachemi Djiar hésitant sur le maintien de Saâdane à la tête des Verts Merouane Mokdad

24 juin 2010

Non classé

 El Hachemi Djiar, ministre de la Jeunesse et des sports, a évité de répondre ouvertement à la question de savoir si Rabah Saâdane sera maintenu à son poste d’entraîneur de l’équipe nationale de football après l’élimination mercredi de l’Algérie de la Coupe du monde.   « Je n’ai aucun problème

avec le staff technique. Ils ont fait ce qu’ils ont pu. L’Algérie n’est pas allée au deuxième tour du Mondial. Il y a eu des lacunes. Je ne peux rien dire sur cet aspect des choses. Il faut faire une évaluation. L’évaluation permettra de déterminer ce que sera la prochaine étape. C’est une réflexion collective qu’il faut engager. On verra », a-t-il déclaré jeudi matin sur les ondes de la Chaîne III de la radio nationale. « Arriver au Mondial était utopique, il y a trois ans. Cela dit, la perfection n’appartient qu’à Dieu », a-t-il ajouté.  Interrogé sur la possibilité de faire appel à un coach étranger, le ministre a eu cette réponse : « pour le moment, je ne peux rien vous dire. C’est prématuré d’aborder cette question ». Il a rappelé les conditions de l’arrivée de Rabah Saâdane à la barre technique des Verts. « Le choix s’est porté sur Rabah Saâdane comme entraîneur national après les problèmes qu’a connus l’équipe algérienne en 2007 à la veille du match contre la Guinée. Ce choix était motivé par le palmarès de Saâdane. Trois ans après, nous avons une équipe nationale de football. Cela dit, nous n’avons pas atteint tous nos objectifs », a indiqué le ministre.  Selon lui, les joueurs ont fait ce qu’ils ont pu au Mondial sud-africain. « La participation algérienne au Mondial n’a pas été négative. Le plus dur commence. Il faut consolider les acquis, corriger les insuffisances et préparer les prochaines échéances. Une équipe ne se construit pas du jour au lendemain », a-t-il souligné.  Le ministre n’a pas tari d’éloges sur le gardien de but Raïs M’Bolhi. « C’est un  jeune qui a beaucoup d’avenir. L’équipe nationale peut compter sur lui mais il ne faut pas sous-estimer Chaouchi. Chaouchi a besoin d’être consolidé et formé », a-t-il dit. El Hachemi Djiar a dans ce contexte plaidé pour un juste équilibre entre les joueurs évoluant à l’étranger et les joueurs locaux.  M. Djiar a annoncé dans ce contexte la création, à la faveur de la prochaine loi de finances, d’un fonds spécial destiné au football professionnel. « Il appartient aux clubs de s’organiser. Ce n’est pas simple mais il faut y aller. Le soutien de l’Etat sera continu et bientôt un cahier des charges sera remis au club après son adoption par le gouvernement », a-t-il précisé soulignant que les clubs professionnels auront un statut de Société par actions (SPA). « Cela permettra une grande participation d’actionnaires de manière à mieux mobiliser les ressources », a-t-il ajouté. 24/06/2010 | 09:56 |

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “El Hachemi Djiar hésitant sur le maintien de Saâdane à la tête des Verts Merouane Mokdad”

  1. khali Omar Dit :

    C’est incroyable cette ingerance,le choix du staff technique est une prerogative de la federation et non celle du ministre en plus il se jette des fleurs en disant qu »il y a trois ans c’etait utopique, ce qui coincide avec son arrivée au MJS, dites plutot au peuple combien vous avez depensé pour cela et en plus vous n’etiez pas si jeune que ca puisque dans 4 ans l’equipe aura depassé la trentaine de moyenne d’age, racontez nous plutot le coup de fourchette donné a Gaouaoui et la greve des remplacants en afrique du sud.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...