RSS

Raouraoua voulait renforcer le staff technique par K. M.

15 juin 2010

Non classé

Bien avant la CAN-2010, le président de la FAF Mohamed Raouraoua voulait renforcer le staff technique. Il est revenu à la charge après la CAN en tentant une nouvelle fois de mettre dans le staff technique un véritable adjoint, un assistant de Saâdane. Mais ce dernier a toujours opposé un refus catégorique, préférant maintenir son adjoint actuel.



En vérité, Raouraoua, qui reste un président visionnaire, a pu anticiper sur des situations dont souffre en ce moment l’équipe nationale. N’a-t-il pas commencé à construire cette équipe depuis son premier mandat en 2001 en misant sur les Yahia, Ziani et récemment sur les Yebda et Lacen, Kadir, Boudebouz ? Raouraoua envisageait de prôner la même politique pour le staff technique de l’équipe nationale après s’être rendu compte que Saâdane a besoin d’un adjoint qui peut l’inciter et l’encourager à oser dans les situations difficiles.

L’effectif de l’équipe actuelle, qui est sur le papier meilleur que celui de 1982, selon des observateurs, du fait que les joueurs évoluent dans des championnats européens, est capable de résultats bien meilleurs que ceux enregistrés actuellement.

Cependant, l’excès de prudence de Saâdane, selon les observateurs, a en quelque sorte empêché l’équipe nationale de s’exprimer. Cette prudence est transmise aux joueurs qui ont la hantise de la défaite. Contre la Slovénie, alors que l’équipe nationale pouvait l’emporter avec aisance, les joueurs n’ont pas réellement osé, se contentant de ne pas perdre. C’est lorsqu’ils sont mis au pied du mur et donc contraints de réagir qu’ils se surpassent. Un état d’esprit marqué par une excessive prudence transmise par Saâdane à ses joueurs. Pour toutes ces raisons, Raouraoua avait demandé à renforcer le staff technique, sachant que l’actuel adjoint est sévèrement critiqué par le président de la FAF, selon des informations recueilles à la Fédération. L’échéance du Mondial a amené Raouraoua à accepter l’entêtement de Saâdane à ne pas engager un autre adjoint digne de ce nom.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...