RSS

Etienne Balibar, philosophe politique, raconte Edouard Saïd…

15 juin 2010

Non classé

Vendredi dernier, le café littéraire a eu un invité prestigieux, Etienne Balibar, professeur de philosophie politique à l’université de Nanterre et aussi en Californie, venu au côté de Me Amina Bekat et de M. Smaïl Abdoun, deux professeurs à l’université d’Alger, évoquer Edouard Saïd le grand intellectuel palestinien. Pour Etienne Balibar, ce voyage à Alger lui fait rappeler énormément de souvenirs, lui qui était professeur à l’université d’Alger de 1965 à 1967 et qui n’a pas remis les pieds sur ce sol depuis.

Si quelqu’un devait parler d’Edouard Saïd, Etienne Balibar est certainement un des mieux placés, et ce, pour l’avoir côtoyé pendant plus de dix ans, les dix dernière années de sa vie, avant qu’une leucémie l’emporte laissant ses étudiants dire : “Mais que deviendrons, nous maintenant qu’il est parti ?” s’est rappelée Me Bekat lors de son intervention. Etienne Balibar, qui l’avait précédée en parlant d’Edouard Saïd, ne s’est pas trop attardé sur les souvenirs de la personne et s’est plus intéressé aux positions du militant et à son œuvre. Défendant et soutenant toutes ses thèses et décortiquant pour l’auditoire certains aspects et nuances de la pensée d’Edouard Saïd, qu’il a qualifié d’artiste de la pensée, le Pr Balibar a éclairé de sa parfaite connaissance du sujet ceux qui étaient présents à cette petite discussion et qui ne décollaient pas un instant de cette enrichissante et inédite intervention. Le Pr Abdoun interviendra par la suite plus pour poser des questions à Etienne Balibar et Amina Bekat que pour rajouter un commentaire. Des questions qui ont poussé le Pr Balibar à révéler plus de choses sur Edouard Saïd en l’occurrence sur sa démarche d’intellectuel du post-colonial et aussi sur ses influences où l’on découvre que dans Edouard Saïd, il y a du Frantz Fanon, mais plus le Fanon de peau noire et masque blanc que celui des damnés la terre.
Yacine Hirèche
  Mardi 27 Septembre 2005

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2005/09/27/article.php?sid=28613&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...