RSS

Un si prévisible mauvais scénario par M. Saadoune

14 juin 2010

Contributions

Les Algériens, jouant à l’économie pendant 70 minutes, ont payé cash le prix d’un choix tactique à l’opposé de leurs qualités techniques. L’expulsion de Ghezzal, sévère mais juste au regard du règlement, était néanmoins tout à fait évitable. C’est un fait de jeu, les arbitres n’ayant pas vocation à faire des cadeaux aux joueurs dans le contexte d’une phase finale de Coupe du monde.



Réduite à dix, l’équipe s’exposait à de dangereux contres. Ce qui devait arriver arriva et les très ternes Slovènes ont exploité l’une des rares occasions offertes. Ce qui a été particulièrement frustrant est que les Fennecs ont fourni et démontré d’excellentes dispositions pendant plus d’une mi-temps et demie. Mais le réalisme slovène l’a emporté sur le jeu à l’économie des Algériens.

Comment peut-on espérer gagner quand l’équipe s’arrête de jouer à trente mètres des buts adverses ? Certes, il n’y a pas de quoi rougir : l’équipe nationale a montré un potentiel certain et n’a pas fait rougir les amateurs de beau football. Choix tactiques ou non, la logique l’a emporté.

Même si l’affaire est fort mal engagée, rien n’est perdu et il faut continuer à espérer dans le potentiel d’une équipe que personne, il y a encore quelques mois, n’attendait à ce niveau. Les deux prochains matches face à l’opiniâtre équipe des Etats-Unis et à la talentueuse Angleterre seront la démonstration de la capacité de dépassement de nos joueurs.

Pourquoi nous serait-il interdit de rêver encore ? Le mauvais scénario du premier match pourra-t-il être effacé ? Au-delà du talent des uns ou des autres et des compétences d’un entraîneur, le football, passion planétaire, reflète plus ou moins le niveau d’organisation sportive d’un pays. L’équipe des Etats-Unis l’a démontré : sans grand potentiel, une équipe organisée et motivée a pu, le sort aidant il est vrai, damer le pion à un onze anglais de loin supérieur. A cette aune, on peut être assuré, sans se tromper de beaucoup, que les Fennecs, malgré d’évidentes insuffisances, sont loin devant nos réalités sportives, où le championnat national est une compétition sans attrait et où les performances, si tant est que ce terme puisse être utilisé, sont fort éloignées des attentes des supporters.

Le fait que notre équipe nationale soit pour l’essentiel composée de jeunes nés ou formés à l’étranger est suffisamment éloquent pour l’état des lieux. L’adhésion enthousiaste du public, seule ressource visiblement inépuisable, ne suffit pas pour déterminer un résultat. Il n’y a donc pas de quoi se lamenter, mais il n’y a pas non plus de raisons de pavoiser. Une défaite reste une défaite et il appartient à tous ceux qui l’assument d’en tirer le bilan. Les grandes équipes émergentes ne surgissent pas du néant ni de la fortune incertaine des rentes, elles se construisent sur des bases autrement plus structurées.

Le but meurtrier slovène, après l’expulsion justifiée de Ghezzal, n’est pas seulement le fait du pur hasard, ni de l’inconstance avérée du gardien de but. Pour les spécialistes du ballon rond et les parieurs professionnels, les chances de notre équipe de sortir victorieuse de sa confrontation inaugurale étaient d’emblée médiocres. L’équipe nationale a su déjouer les pronostics jusqu’à la soixante-douzième minute ; au-delà, la réalité objective l’a emporté.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...