RSS

Soug ennsa Par M. Mahdia La femme de Saadane, le 12ème joueur

11 juin 2010

Contributions

Le Carrefour D’algérie

«Aujourd’hui, je ne suis ni une femme, ni un homme. Je ne suis la M.Mahdia de personne. Le Soug est fermé et le cerveau est dans les pieds. Demain, c’est une journée sans déjeuner.

Les femmes ne vont pas cuisiner et les hommes vont distribuer des casse-croûtes. Celles qui travaillent, n’iront pas au « travail ». Celles qui sont au foyer, vont camper dans le salon. Celles qui sont encore jeunes, vont avoir des cheveux blancs si on perd ou des danses de fillettes si on gagne. Car, le match contre la Slovénie aura lieu vers midi, mais personne n’aura cœur de se remplir un ventre noué par la peur ni d’occuper ses mains avec des cuillères. Et c’est vrai que j’ai peur, affreusement. J’ai peur de perdre comme si c’est moi qui vais jouer et avec mes dents et celle de ma mère. Tout le monde a peur d’ailleurs, même nos joueurs et surtout la femme de Saadane. J’ai parfois une pensée pour cette femme qui sait que le peuple peut manger son mari ou peut lui offrir des milliards. Elle a vécu ça en 82 et, surtout en 86. Je me demande comment elle vit, ce qu’elle arrive à faire, comment les gens la regardent, est-ce qu’elle va au hammam et comment ses voisines se comportent avec elle quand Saadane gagne et quand Saadane perd. Cette femme est une héroïne, c’est la 12ème  joueur de notre équipe mais personne ne connaît son prénom, personne ne parle d’elle et personne ne va l’embrasser quand on gagne. Aujourd’hui donc, peu de gens vont manger, mais la femme de Saadane, elle, elle doit vivre « ça » depuis des années et encore plus depuis des semaines. Et pire encore, depuis ces trois derniers jours, elle qui voit son mari comme tous les Algériens et qui voit ce qu’il a sur les épaules comme poids de tout un peuple amassé».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...