RSS

LECTURE Pour l’amour du livre

10 juin 2010

1.LECTURE

C’est au nom de cet amour que l’association “Pour la promotion de la lecture” à la mémoire de Sadek Aïssat a vu le jour il y a peu de temps. Mohamed Bouhamidi, un des membres fondateurs de l’association et ami de feu Sadek-Aïsset, a animé mardi dernier une conférence de presse à la maison de la presse Tahar-Djaout à l’occasion de la création du prix littéraire Sadek-Aïssat.

Cette création se fera officiellement demain à la salle Ibn khaldoun à partir de 15 h (entrée libre), avec au programme : présentation du prix, quelques témoignages des amis du défunt Aïssat et une clôture en musique avec Réda Doumaze qui viendra interpréter les chansons préférées de celui qui savait apprécier et faire apprécier le chaâbi sous toutes ses notes sur d’autres terres. Ce prix littéraire est une première dans le monde de la création esthétique et philosophique algérienne. D’après M. Bouhamidi, au-delà du seul aspect concurrentiel que peut suggérer cette initiative, elle vise avant tout à créer une dynamique autour d’un mouvement regroupant des enseignants, des auteurs ou, simplement, des amoureux du livre qui vont œuvrer à promouvoir le livre algérien de qualité dans nos écoles et universités à travers des rencontres (étudiants/auteurs) et la formation de clubs de lecture et ateliers d’écriture. Quant au prix littéraire, il est unique et sera attribué annuellement le 6 janvier (date de la mort de Sadek Aïssat) à l’auteur de la meilleure œuvre littéraire écrite dans l’une des trois langues usuelles (arabe, français ou tamazight) parmi une sélection de 5 œuvres qu’un comité de 300 lecteurs aura au préalable choisies. L’association envisage d’ores et déjà de lancer très prochainement un site Internet interactif spécialisé dans le livre et une revue trimestrielle ouverte aux auteurs.
Yacine Hirèche
Jeudi 03 Mars 2005

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2005/03/03/article.php?sid=20079&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...