RSS

“LES TEMPS PRÉHISTORIQUES EN ALGÉRIE” DE NOUR-EDDINE SAOUDI

9 juin 2010

Non classé

Côté BOUQUIN
“LES TEMPS PRÉHISTORIQUES EN ALGÉRIE” DE NOUR-EDDINE SAOUDI AUX ÉDITIONS DALIMEN (2005)
Algérie : terre ancienne

“Al’image de l’iceberg, c’est dans le sol que se trouve encore la part la plus importante de ce patrimoine et seul un avenir laborieux peut en dévoiler les secrets. Terre féconde terre de promesse.” De Constantine à Mascara, de la côte algéroise aux lointains ergs sahariens, l’Algérie, terre aux multiples facettes, ne cesse d’étonner le passager comme le sédentaire de par sa richesse géologique, climatique et socioculturelle.


C’est en fouillant sa croûte terrestre, en dégageant la “poussière”, qui s’accumule depuis des millions d’années sur son passé, que l’on peut juger de sa grandeur. Un gisement d’informations sur nos origines ainsi que celles de la planète Terre se découvre jour après jour sur son sol que nous foulons quotidiennement. Mais ces découvertes, très peu communiquées au grand public, semblent retomber là d’où elles viennent : l’oubli. Toutefois, l’exception à cette désolante règle existe en la personne de quelques chercheurs et passionnés qui s’érigent en gardiens de ce précieux patrimoine et l’un d’eux vient de sortir, tout récemment, un remarquable ouvrage retraçant le passé, notamment celui de l’Algérie. Les temps préhistoriques en Algérie est l’intitulé du dernier livre de Nour- Eddine Saoudi, docteur en géologie, préhistorien et musicien de renom. C’est justement ce côté double de l’artiste — scientifique et artistique — qui donne à l’ouvrage son principal attrait. Ceux qui penseront que le livre n’est que technique par rapport à son titre et ceux qui le jugeront complètement artistique de par son grand format et sa présentation très esthétique auront passé leur chemin sur une œuvre indispensable dans n’importe quelle bibliothèque. En effet, en terminant de lire les 115 pages de l’ouvrage, vous aurez une idée sur un grand nombre de choses, telles que l’origine cosmique et l’histoire géologique de la Terre, sa faune et sa flore préhistorique, les différentes étapes de l’évolution physique et intellectuelle des hominidés (hommes préhistoriques), ainsi que son industrie et surtout le développement des arts, et, enfin, le dernier chapitre explique les plus importantes méthodes d’étude de la préhistoire. Sait-on jamais, cela pourrait susciter un intérêt particulier pour cette science chez certains, en prenant conscience du potentiel que peut receler nos terres. Cependant, pour l’Algérien toujours avide de connaître le passé préhistorique de sa patrie, ce livre est la source idéale qui peut désaltérer sa soif de savoir. Axée principalement sur les découverte faites en Algérie, la recherche de Saoudi vous fait voyager aux quatre coins du pays pour nous dévoiler les dernières trouvailles des fouilleurs, à N’gaous où se trouve un des plus important site archéologique ou à Afalou (Béjaïa)… ou l’incontournable désert avec son Tassili, Hoggar et Timimoun où se dévoilent, au grand jour, les plus belles et les plus grandes fresques artistiques et préhistoriques du monde. Une mise à jour assez récente donne place à des encadrés qui réveillent d’autres fabuleuses trouvailles ; on y apprend par exemple que l’Algérie détient certaines exclusivités dont celle de la possession du plus vieux fragment de peau humaine trouvé sur le crâne d’un hominidé au Sahara datant de plus de 5000 ans. L’autre explication apportée sur les différents phénomènes climatiques qui ont touché la Terre démontre l’existence de ce que bon nombre de personnes assimilent au mythe et qui est une terre verdoyante et surpeuplée d’animaux à la place de notre Sahara, en s’appuyant toujours sur les découvertes de fossiles d’animaux primitifs et même de dinosaures. Avec des illustrations authentiques, des textes explicites et une méthode simple et concise, le livre de Nour-Eddine Saoudi se présente à nous comme un visa, un visa pour voyager dans le temps à travers une Algérie dont peu de gens considèrent l’importance et l’impact sur l’évolution de toute une planète.
Yacine Hirèche

  Samedi 26 Février 2005

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2005/02/26/article.php?sid=19806&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...