RSS

“Elles et eux, et l’Algérie” Par Michel Reynaud

9 juin 2010

LITTERATURE

Côté BOUQUINS
“Elles et eux, et l’Algérie”
Par Michel Reynaud – Editions Tirésias (2004)

L’Algérie et la France, la France et l’Algérie ! Deux nations si différentes mais ô combien liées. Si proches et si lointaines par l’amer souvenir d’une guerre. Celle des Algériens ou bien celle des Français, de quel côté doit-on se placer pour déterminer un passé commun ? Il n’est pas chose aisée aujourd’hui de narrer le contenu d’une mémoire collective encore moins de l’étaler sans pudeur dans un ouvrage.


Pourtant, Michel Reynard a réussi un travail d’exception. Après avoir lu Elles et eux, et l’Algérie, on a cet étrange sentiment d’avoir traversé le temps. Le temps d’une guerre, celle de Maurice Audin, un homme dont le sacrifice n’aura pas été vain même si ses assassins n’ont pas payé le prix de leur crime. Crime contre l’humanité, Josette, son épouse, n’a jamais cessé de le répéter et raconter péniblement la journée du 11 juin 1957 où Maurice a disparu, englouti par les ténèbres, et où sa vie a basculé. Bouleversante, Josette l’est comme le reste des personnages qui ont participé à l’élaboration de l’œuvre de Reynaud. Laurance N’kaoua pour “Un jour peut-être”, Farid Haroud pour “Engagez-vous regagez-vous qu’ils disaient…”, Germaine Tillion “Vous êtes invisible que faites-vous”… Leila Sebbar, Nina Hayat, Jean- Claude Auriol, Nicole Dreyfus, Benjamin Stora… et tous les autres. Ils témoignent avec beaucoup d’émotion, de chagrin entre les lignes, d’une époque. Ces intellectuels, artistes, écrivains, recouvrent d’encre noir les plis d’un destin peu commun. A travers leurs récits, une passerelle se reconstruit. Des amitiés se renouent, les pages des livres d’histoire s’assèchent des larmes de ces témoins de guerre. Comme une thérapie, un remède pour oublier, exorciser les maux qui étranglent un avenir certainement meilleur. Les Français ont tourné la page et les Algériens, eux, aujourd’hui, peuvent pardonner.
Sam H.
Mardi 15 Février 2005

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2005/02/15/article.php?sid=19352&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...