RSS

DES LUEURS DANS L‘OMBRE DE KAMEL IGUENANE

9 juin 2010

LITTERATURE

Côté BOUQUIN
ÉDITION SOCIÉTÉ DES ÉCRIVAINS (2004)
Dans le beffroi d’une tragédie

Dans ce roman, Des lueurs dans l’ombre, le jeune auteur, Kamel Iguenane, fait machine arrière, actionne la machine à remonter le temps et explore le passé récent d’une Algérie blessée jusque dans ses entrailles. Il s’agit de la décennie durant laquelle des fleuves de sang ont coulé.


Ainsi, dans Des lueurs dans l’ombre, Rachid Iguennane nous raconte l’histoire d’un journaliste, Youyou, menacé par les suceurs de sang, les terroristes intégristes. Pour fuir cette mort impitoyable et qui s’avère imminente, Youyou se réfugie dans une chambre, située quelque part dans ce vaste pays déchiré par la folie meurtrière. Seul avec lui-même. Seul avec sa solitude. Seul avec ses souvenirs. Ces souvenirs même qui ne commencent à rejaillir qu’avec cette solitude qui se découvre toute nue. Déshabillée, là devant lui. Rien que pour lui dire ses quatre vérités. Et dans cette situation, la mémoire fait son travail. Et c’est la figure de Nacéra, rayonnante, belle, jolie… qu’il rencontre, quelque part dans les bas fonds de ses souvenirs. Il se revoit encore enfant, venant tout juste de découvrir la douceur de la passion. Le monde magique et obscur de l’amour. Là, devant les yeux de sa tête, Fleurette, un autre nom donné à Nacéra, lui tient compagnie. La présence de cette fille, même si elle lui tourne la tête, demeure nécessaire. “Il se voit encore sous un parasol avec Nacéra, tous deux allongés sur des serviettes écoutant le flux et le reflux des vagues dans lesquelles s’entrechoquent les galets. C’était avant que l‘insécurité ravage tout.” En effet, cette insécurité intervient pour effacer, d’un revers de la main, ces doux souvenirs. Et puis commence le plus grand châtiment. L’amour fait place à la rage. La rage se transforme en peur. Et la peur… la peur trône avec l’autoritarisme qu’on lui connaît. Et dans cette affaire, il ne s’agit pas uniquement de l’autorité de cette émotion, mais aussi de celle du pouvoir en place. C’est le diktat de l’Etat. C’est l’autorité du policier profitant de son grade pour semer la terreur et le vent de la haine parmi ses concitoyens. Ce point de vue, Youyou l’a signifié ouvertement au commissaire Salim, venu, en compagnie de Nacéra, pour s’enquérir de son état. La solitude, disait Hugo, n’admet pas les nouveaux visages. Mais chez Youyou y demeurer relève de la lâcheté. Il décide alors de sortir. D’y renoncer. Aller à la rencontre de son sort. Quitte à le payer de son sang. Une fois dehors, sur son chemin, il ne croise que Nacéra et sa copine Linda. Commence alors le long débat, souvent en sourdine, des deux amoureux. Cette partie du roman est très mouvementée. L’héros quitte sa monotonie. Le style devient attirant et fluide. Contrairement au début du livre où Rachid Iguenane a tenu un discours intellectualisant, plat, allant jusqu’à la limite de l’ennuyeux. Cependant, l’histoire en elle-même est attractive et s’approche beaucoup plus de la fiction que de la réalité. Des lueurs dans l’ombre est un roman à lire.
H. C.
  Mardi 22 Février 2005

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2005/02/22/article.php?sid=19673&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...