RSS

L’emblème national en vente sur les trottoirs: Le drapeau algérien a-t-il un prix? par K. M.

8 juin 2010

Contributions

A l’approche de la phase finale de la Coupe du Monde à laquelle l’équipe nationale participera cette année, la fièvre monte d’un cran chez les supporters algériens.     Les nouvelles générations qui n’ont pas eu le privilège de vivre une Coupe du Monde avec l’équipe nationale se ruent vers tout ce qui se rapporte aux Verts.



En plus des maillots, survêtements et autres produits dérivés (de contrefaçon) de l’équipe nationale, le drapeau algérien est exposé et mis en vente.

Il est rassurant de voir tous ces supporters de tous âges «acheter» le drapeau algérien, mais est-il logique que l’emblème national se vende ! Sur les trottoirs, on marchande le drapeau qui, en vérité, n’a pas de prix. Il s’agit d’un symbole de la souveraineté nationale et de l’Etat algérien. De ce fait, il est indécent que le drapeau de l’Algérie, qui a payé cher son indépendance et sa souveraineté, se vende comme un produit anodin et de surcroît sur les trottoirs. Certains avancent que des ateliers de confection se seraient spécialisés de manière frauduleuse dans la production du drapeau algérien.

Ce qui n’est pas à écarter, sinon comment expliquer les appréhensions de ces vendeurs à la sauvette qui hésitent de répondre aux questions concernant la provenance et la manière avec laquelle ils se sont procuré autant de drapeaux. Des associations représentant la société civile et les APC auraient dû se charger de la mission de distribuer le drapeau algérien gratuitement, comme cela a été fait au Soudan lors du match des éliminatoires de la Coupe du Monde Algérie-Egypte. Le spectacle qu’offrent les trottoirs des villes d’Algérie est pour ainsi dire inacceptable quand on sait que le drapeau algérien n’est ni à vendre ni à acheter et encore moins à marchander compte tenu de toute la symbolique qu’il représente. Il y a deux années, une opération de distribution gratuite d’un million de drapeaux a été initiée. C’est à se demander où est passé tout ce stock de drapeaux!

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...