RSS

le caire appelle à une relance des relations après sept mois de tension L’égypte veut enterrer la hache de guerre avec l’Algérie Par : Azzeddine Bensouiah

7 juin 2010

Non classé

Actualité (Lundi 07 Juin 2010)

L’égypte officielle veut enterrer la hache de guerre et relancer ses relations avec l’Algérie. C’est son chef de la diplomatie Ahmed Abou El Gheit, qui l’affirme dans un communiqué transmis à la rédaction.

Le sommet France-Afrique, tenu la semaine dernière à Nice, a été marqué par les embrassades entre les présidents Bouteflika et Moubarak. En marge de ce sommet, les deux chefs de la diplomatie se sont rencontrés. Selon Abou El Gheit, les discussions entre les deux hommes étaient “chaleureuses” et les deux hommes ont exprimé leur volonté de relancer leur coopération bilatérale qui a connu un gel depuis les incidents du 12 novembre 2009. Le chef de la diplomatie égyptienne a affirmé que “les deux peuples, égyptien et algérien, ont besoin chacun l’un de l’autre. Ils ont besoin de coordonner leurs efforts pour soutenir la cause arabe”.
Abou El Gheit rappellera les liens historiques entre les deux pays “il ne faut pas oublier que l’armée algérienne a combattu sur la terre égyptienne et il ne faut pas que les frères algériens oublient que l’égypte a été un soutien principal dans la lutte du peuple algérien contre l’occupant français”.
Pour lui, “les liens entre les deux pays ne peuvent être affectés par un match de football”. C’est pourquoi, dira-t-il, les deux pays vont coordonner leurs efforts et se concerter afin d’assurer que les matchs devant opposer les équipes des deux pays ne laissent plus de place au chauvinisme et à la violence. Il y a lieu de rappeler que deux équipes égyptiennes, El-Ahly et El-Ismaïly vont rencontrer la JS Kabylie dans le cadre de la Ligue des champions africaine. Sept mois après l’éclatement de la crise entre l’Algérie et l’Égypte, les choses semblent, donc, se diriger vers l’accalmie, en attendant le retour à la normale.
Mais, faut-il le rappeler, cette crise a failli être un point de rupture des relations diplomatiques. La tension entretenue par les responsables du football égyptien, autour du match devant opposer au Caire les sélections algérienne et égyptienne pour le compte de la dernière journée des qualifications pour le Mondial, a dégénéré en attaque en règle contre la sélection algérienne, puis contre les supporters qui avaient fait le déplacement au Caire. La campagne médiatique égyptienne avait pris, à l’approche du match du 14 novembre 2009, et bien après, les allures d’une guerre, où l’histoire, la culture et même l’existence de l’Algérie ont été mises à rude épreuve. Des pseudo artistes, des hommes politiques, des religieux et des présentateurs télé ont mené une campagne anti-algérienne qui a eu des répercussions très fâcheuses sur les relations entre les deux pays, au point où des avocats égyptiens ont brûlé le drapeau algérien et des manifestants se sont attaqués à l’ambassade d’Algérie au Caire.
Même le fils du président égyptien, Alaa Moubarak, s’est mis de la partie, à un moment où la question de la succession de son père se pose avec acuité en Égypte.
Les agressions du Caire, avec leurs suites malheureuses, qui viennent d’être sanctionnées, symboliquement par la FIFA, et les prétendues agressions d’Oumdorman que la FIFA n’a pas traitées, jugeant les accusations égyptiennes sans fondement, ont fini par envenimer les relations bilatérales. Et c’est l’Égypte, dans une initiative unilatérale, qui a décidé de rappeler son ambassadeur pour consultations. Ce dernier retournera, un mois après à Alger, presque en catimini.
Les intérêts économiques égyptiens en Algérie ont pâti de cette détérioration des relations diplomatiques. Des jeunes se sont attaqués à des symboles de la présence égyptienne en Algérie, notamment des agences de Djezzy et celle d’Egyptair. Sur le long terme, l’opérateur de téléphonie mobile songe quitter le marché algérien, lui qui en tirait ses principales dividendes. Mais la crise du football est passée par-là et Orascom, qui a tenté de vendre sa filiale algérienne au Sud-africain MTN, s’est vu contraint d’arrêter les négociations après le rappel à l’ordre du gouvernement algérien.
Un autre géant égyptien, Izz Steel, a dû abandonner un projet d’investissement dans la zone industrielle de Bellara. Selon le ministre Hamid Temmar, le foot y est pour beaucoup. Sept mois après la crise, les séquelles sont toujours là. Même si les égyptiens reconnaissent, tardivement, qu’il y a eu agression contre le bus des joueurs algériens, ils continuent à refuser de présenter des excuses. Et la déclaration du ministre égyptien des Affaires étrangères se veut une manière de tourner la page et de reconstruire l’avenir sur de nouvelles bases, loin du chauvinisme.


À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “le caire appelle à une relance des relations après sept mois de tension L’égypte veut enterrer la hache de guerre avec l’Algérie Par : Azzeddine Bensouiah”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    A sept mois Les égyptiennes accoucheront de vrais bâtards prématurés handicapés ,n’ayant aucune mémoire .A neuf mois le handicap se développera davantage et ces égyptiens accoucheront de monstres qui triompheront des braves algériens.De Moubarek aux enfants qui seront nés de cette crise (en passant par Djamel Mebarka )je me joindrai au parti de nos valeureux martyrs .je me cueillerai sur leur tombe pour leur dire ce que leurs héritiers ont fait de nous .Aux noms de tous nos martyrs retenons en mémoire les insultes de ces égyptiens
    allez vous faire voir par vos momies

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...