RSS

La pathétique mise en garde d’un grand patriote par Kharroubi Habib

7 juin 2010

Contributions

Dans son ensemble, la classe politique feint d’ignorer l’initiative de Ferhat Mehenni qui a consisté en l’annonce «d’un gouvernement provisoire kabyle en exil». Par la voix du Premier ministre Ahmed Ouyahia, le pouvoir officiel y a réagi par l’ironie. Celui-ci l’a en effet qualifié de «tintamarre sans suite».



Seul le vieux leader du FFS, Hocine Aït Ahmed, s’est fait entendre pour la condamner et mettre en garde sur les dangers qu’elle fait planer sur l’unité nationale du pays. Pour le chef du FFS, l’initiative de Ferhat Mehenni s’inscrit dans une «approche stratégique qui met en danger l’unité et la cohésion nationale». Un éclatement qui serait parfaitement conforme au remodelage des Etats pensé et voulu par les plus puissants, surtout quand l’Etat est fragilisé et le pouvoir illégitime.

Contrairement à d’autres donc, cette figure historique du pays ne prend pas à la légère l’initiative du président du Parti autonomiste kabyle, en qui il voit une «surenchère régionaliste et même ethnique». En tout cas, sa réaction de condamnation sans concession fait litière de la réputation politicienne que lui ont fait de longue date le pouvoir et ses autres adversaires politiques d’être mû dans son opposition par des considérations d’ordre régionaliste.

C’est en nationaliste et patriote algérien intransigeant sur l’unité du pays que Aït Ahmed a décodé la création par Mehenni d’un «gouvernement provisoire kabyle en exil». On ne peut lui contester cela, tant effectivement il est habité de la mystique de l’unité du peuple algérien qui est la matrice de son engagement en politique. Rien par conséquent ne justifie à ses yeux la démarche de Mehenni et de ses partisans.

Pour autant, le vieux leader du FFS ne s’en est pas tenu à dénoncer celle-ci uniquement. Il s’est également évertué à stigmatiser les conditions qui ont mené à cette dérive dangereuse et dont il accuse les pouvoirs successifs en place dans le pays d’être responsables. Ce qui lui a fait affirmer que le «pays est malade du vide politique voulu et organisé et de l’absence de gouvernants légitimes». C’est le «facteur principal d’instabilité dans le pays», a-t-il conclu.

D’aucuns peuvent estimer que Aït Ahmed se fait alarmiste par rapport à une initiative qui n’a que très peu eu d’échos favorables dans l’opinion nationale, même en Kabylie, pour essayer de rebondir sur la scène politique nationale dans laquelle lui et son parti sont marginalisés.

Pour notre part, nous considérons qu’il a tout à fait raison de l’être. Car des initiatives du type de celle de Ferhat Mehenni semblent pour l’immédiat appartenir au folklore d’un groupuscule politique sans audience. Mais qui sont en réalité des «bombes à retardement» destinées à exploser l’unité nationale du peuple algérien et du pays quand les circonstances intérieures pour cause d’aggravation de la crise politique, économique et sociale s’y prêteront.

L’un des derniers survivants de nos personnalités historiques à l’origine de Novembre 54 nous aura en tout cas mis en garde et averti qu’il faut prendre au sérieux et combattre les surenchères, qu’elles soient à «caractère religieux, régionaliste et même ethnique».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...