RSS

Slogan par El-Guellil

2 juin 2010

Contributions

Sur les frontons de nos administrations, il trônait le slogan, «min echaab oua ila chaab», par le peuple et pour le peuple. Sauf qu’à aucun moment on ne savait de quel peuple il s’agissait. Etait-ce,

celui qui faisait la chaîne pour une plaquette d’œufs ou celui qui était livré à domicile avant même que les marchandises ne soient enregistrées dans les magasins de l’Etat ? Résultat le slogan se transformait en «pleure le peuple et part le peuple». El bled est devenue sens dessus dessous, les uns pleuraient leurs enfants disparus, les autres pleuraient leurs enfants partis et les partis sont toujours là.

Il y a eu le slogan, «rijaloune ouakifoune», auxquels on a donné des armes pour rétablir l’ordre et, dès le calme relatif rétabli, bnoka pour les remettre à l’ordre. On les appelait les patriotes hôtes du danger.

Aujourd’hui, aucun slogan ne peut marcher, tant cette pratique a montré ses limites. «M’aak yal khadra» nous le transformerons en «ma’aak yal khodra». Et les grosses légumes ne pourront pas nous le reprocher. Nous les invitons, pour une fois, au marché. Daigneront-ils nous y accompagner. Nous leur offrirons le double du budget que nous prévoyons par jour. Nous leur demanderons de nous concocter un déjeuner et un dîner pour une famille moyenne. Non, nous ne mangerons pas de fruits. Non, nous ne mangerons pas de viande rouge. Non, nous avons oublié ce que poisson veut dire. Deux menus, seulement deux pour une famille de cinq personnes. Le père. La mère. Les trois enfants. Non, nous ne leur demanderons pas des produits de premier choix, de toute façon, ils ne le trouveront pas sur les étales des marchés populaires. Daigneront-ils après multiplier par trente (les jours du mois). L’électricité, l’eau, les médicaments, maaliche, qu’ils additionnent le minimum… Ils verront, honnêtes qu’ils sont, que le pouvoir d’achat, nous permet à peine de nous maintenir en vie et de pouvoir vivre jusqu’aux prochaines élections, qu’ils organiseront sans nous.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

8 Réponses à “Slogan par El-Guellil”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Un slogan est une formule concise et frappante qui exprime une idée qu’un émetteur veut diffuser ou autour de laquelle il veut rassembler (fonctions respectives de recrutement, reconnaissance et ralliement).

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    Origine étymologique

    Le mot slogan est d’origine celte (la gaélique écossais « sluagh-ghairm », prononcé /slua’GEr@m/ en SAMPA, littéralement : « cri de foule », qui veut dire le cri de guerre appartenant à un clan particulier) de la langue ordinaire. Le « slogan » du clan MacDougal est par exemple buaidh no bàs (le succès ou la mort).

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Un outil de communication de masse
    Dans les sociétés masse-médiatisées, le slogan est devenu essentiellement un outil de communication en politique (il est utilisé par la propagande ou lors de campagnes d’information) ou dans la publicité. On le retrouve aussi lors de manifestations.

    Étant destiné à frapper les esprits avec un message court et répétitif, il est par nature réducteur et séducteur. Il fait souvent plus appel à l’affect et au cadrage mental qu’à l’intellect pour faire passer une formulation orientée, voire de pures croyances. En Amérique du Nord chaque état ou province en affiche un sur la plaque d’immatriculation.

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  4. Artisans de l'ombre Dit :

    Conception des slogans

    Les slogans naissent rarement de façon spontanée, mais sont souvent construits méthodiquement par ceux qui cherchent à diffuser leur message.

    Les qualités d’un slogan sont d’être :

    * poétique (ce qui n’exclut pas la brutalité.);
    * drôle;
    * reconnaissable et résistant aux déformations dans un contexte bruyant, (sans ambiguïté sur les phonèmes, ce qui n’exclut pas les jeux de mots et donc les ambiguïtés de sens);
    * assez court pour être facile et agréable à répéter sans cesse, même en criant (on évitera les « chaussettes de l’archiduchesse »), et éventuellement à écrire ;
    * joli, remarquable par sa forme graphique.

    D’autres procédés comme la rétro-acronymie sont fréquents (« CRS, SS » en Mai 68).

    Un slogan bien construit peut passer en mème ou locution proverbiale (exemple : Delenda est Carthago, clic clac merci Kodak).

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  5. Artisans de l'ombre Dit :

    Le slogan « Continuez » a résolu et résoudra toujours les problèmes de la race humaine.
    [Calvin Coolidge]

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  6. Artisans de l'ombre Dit :

    Chez nous, les intellectuels n’ont plus d’influence dans la société, sauf quand ils émettent des slogans. Les intellectuels ont de l’influence en France lorsqu’ils flattent un vague « politiquement correcte ».
    [Jean-François Revel]
    Extrait d’un Entretien avec Olivier Todd – Février 1997

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  7. Artisans de l'ombre Dit :

    > Quand surviennent les passions, les slogans remplacent la réflexion.
    [Michel Crozier]
    Extrait du Figaro-Magazine – 31 Mai 2003

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  8. Artisans de l'ombre Dit :

    > « Blacks, Blancs, Beurs », si ça allait de soi dans la société française, on n’aurait pas besoin d’en faire un slogan.
    [Fatou Diome]
    Extrait de Le Ventre de l’Atlantique

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...