RSS

UN ETAT-VOYOU par K. Selim

1 juin 2010

Contributions

S’il en était encore besoin, Israël vient de donner la définition d’un Etat-voyou. L’agression, d’une violence inouïe, perpétrée contre la flottille de la Liberté qui tentait de rejoindre Ghaza sous blocus, en est l’expression achevée. L’enfant chéri de la culpabilité occidentale a précisé aux plus aveugles ses normes de respect du droit et de la morale.



L’acte de piraterie dans les eaux internationales qualifie précisément ses auteurs. 19 morts sans armes et plusieurs dizaines de blessés de plus sont à inscrire au registre des crimes du sionisme. La lâcheté traditionnelle des militaires israéliens, inhérente à la nature de l’Etat colonial qu’ils représentent, s’est exposée sans fard aux yeux du monde. Des troupes «d’élite», dont on a vu les faibles capacités face au Hezbollah en 2006, ont trouvé un ennemi à la mesure de leur couardise. Des pacifistes désarmés ont fait les frais de la sauvagerie d’une armée financée et équipée par les Etats-Unis et appuyée par leurs alliés occidentaux.

L’affaire est choquante pour l’opinion occidentale, qui découvre le niveau de brutalité que les Palestiniens éprouvent au quotidien. Cette action terroriste incarne parfaitement Israël et aucune propagande ne parviendra à l’effacer.

Faut-il s’étonner alors des réactions hypocrites de ceux qui déplorent «l’usage excessif de la force» et qui demandent des «explications sur les circonstances» de ce carnage ? Que n’aurait-on dit dans ces capitales «civilisées» si cette agression avait été le fait de l’Iran ? Si un convoi humanitaire avait été attaqué au Darfour par l’armée soudanaise ?

Certains analystes s’interrogent sur l’ampleur du massacre. S’agirait-il d’incompétence du commandement ou de la conséquence de l’impréparation de troupes paniquées ? Quel que soit le peu de respect pour une soldatesque formée aux exactions sur les civils, il est difficile d’abonder dans ce sens. L’assaut israélien a été prémédité et les victimes étaient précisément désignées. Le scénario justificatif présenté par les Israéliens est simplement absurde. Il n’y avait pas la moindre arme à feu sur des navires passés au peigne fin par les autorités des ports de départ, en Turquie, en Grèce et à Chypre. Accréditer la thèse farfelue de soldats poignardés ou victimes d’armes qui leur ont été arrachées et retournées contre eux relève de la pure ingénuité.

Les responsables sionistes, exaspérés par l’efficacité des activistes de la paix, ont voulu envoyer un message dissuasif à tous ceux, les Turcs tout particulièrement, qui refusent le blocus inhumain imposé à Ghaza. L’Etat-voyou compte sur ses soutiens indéfectibles en Occident et sait que l’impunité dont il bénéficie outrageusement lui est garantie. Cela explique l’arrogance dont il fait preuve.

Mais en se livrant à cette orgie de sang, l’armée israélienne a franchi une ligne rouge et a perdu la bataille de l’opinion. Elle s’est définitivement aliéné l’allié turc et l’ombre de la Cour pénale internationale pèse sur les dirigeants de Tel-Aviv.

Quant à espérer que le terrorisme découragera la solidarité agissante en faveur des Palestiniens et que la piraterie empêchera d’autres flottilles de la Liberté de se mobiliser contre le blocus, les Israéliens se bercent d’illusions.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...