RSS

M’diprimi par El-Guellil

30 mai 2010

Contributions

                  Déprime quand elle vous tient ne vous lâche pas. Même en lui offrant nos meilleures conditions et propositions. Elle est là. A tel point qu’on l’a soigne afin de l’amadouer, croyons-nous pour mieux lui faire lâcher prise. On essaye de la piéger avec des pilules dites du bonheur. Nos amis nous sollicitent pour nous changer les idées. D’autres psychologues essayent de rechercher la cause de tout ce mal-être en nous questionnant sur notre passé et présent. Enfin, des amis bien attentionnés et sûrement bien intentionnés nous expliquent sans détours et sans paraboles combien nous sommes loin d’être plaints et qu’il faudrait relativiser pour découvrir le bonheur et la chance qu’on a à être ou à avoir ce qu’on a.



Longtemps on a pensé que la déprime ne touchait que les faibles et/ou les surmenés. Ces derniers lassés de trop de gesticulation se laissent un jour surprendre au coin d’un épuisement. Accablés par la découverte qu’ils ne sont que des êtres humains assujettis à des sentiments qui les font réagir malgré eux. Les premiers vivent dans l’ennui, anéantis de ne pas être tout simplement des acteurs de leur vie se laissent emporter à la moindre difficulté. Celle-ci leur paraît être d’abord une injustice de plus dans leur vie déjà sans grand intérêt. Dormir et oublier. Comment ?

Lorsqu’on a une femme qui décode votre tristesse comme de la lâcheté. C’est trop facile d’avoir une maladie imaginaire. Avec les gosses qui braillent, la belle-mère qui commente tous les événements de la journée, la femme aurait plus de causes à être surmenée et anéantie. Malheureusement, le mari s’écoute trop et ne fait pas face à ses responsabilités. Du coup, tout retombe sur la femme aux larges épaules. Les pieds croient-elle bien ancrés au sol. Impossible de trébucher. Ce qu’elle ne sait pas c’est que son mari avait eu la même approche. Ils sont trop proches.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...