RSS

Lâché par Bouteflika et abandonné par Washington, Chakib Khelil quitte le gouvernement Ali Idir

29 mai 2010

Non classé

Après près de onze ans de présence au sommet de l’Etat, Chakib Khelil quitte le gouvernement. Le désormais ex-homme fort du secteur de l’énergie cède sa place à Youcef Yousfi. Il paie ainsi sa mauvaise gestion et les scandales qui ont éclaboussé la

Sonatrach.  La société nationale des hydrocarbures a été ébranlée début 2010 par un scandale sans précédent. Son PDG Mohamed Meziane a été placé sous contrôle judiciaire et deux vice-présidents ont été arrêtés dans le cadre d’une enquête sur des contrats passés dans des conditions douteuses. Le troisième vice-président a été placé sous contrôle judiciaire et le quatrième et dernier vice-président a été écarté, après la désignation de Mohamed Cherouati à la tête de Sonatrach.  Pourtant, fin 2009, l’homme avait été pressenti pour remplacer Ahmed Ouyahia à la tête du gouvernement. En fait, comme nous l’écrivions dès le 15 mars (lire), Khelil était entré disgrâce quelques semaines après l’éclatement du scandale de corruption de Sonatrach. Le chef de l’Etat a été fortement irrité par les propos de son ministre de l’Energie et des mines sur le « clan présidentiel ». Chakib Khelil, en réponse à une question de journalistes sur la corruption, avait en effet indiqué que ni lui ni « le clan présidentiel » ne se sentaient visés par les enquêtes. « Le président n’est pas l’homme d’un clan. Il est le président de tous les Algériens. Les propos de Chakib Khelil sont une maladresse très grave », nous expliquait alors une source proche de la présidence.  Chakib Khelil est aussi une victime collatérale des changements à Washington. Le lobby pétrolier duquel M. Khelil est proche n’a plus la même puissance depuis l’arrivée au pouvoir de Barack Obama au pouvoir aux Etats-Unis. Lâché par le président qu’il a fortement déçu par son manque de sang-froid dans la gestion de l’affaire Sonatrach et par ses soutiens à l’étranger, Chakib Khelil quitte le pouvoir par la petite porte. Reste à savoir s’il sera poursuivi dans le cadre de l’enquête sur Sonatrach.  28/05/2010 | 20:51 |

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...