RSS

Le problème, c’est le Kanoun pas le Boukanoune par Kamel Daoud

27 mai 2010

Contributions

Devenu tristement célèbre, le village de Boukanoune (Tlemcen) où eut lieu une guerre entre douaniers et contre-douaniers, un jeu de mots s’impose avec facilité: Kanoun contre Boukanoune. En langue algérienne, kanoun veut dire âtre, foyer de feu, marmite, mais aussi la «Loi».

D’où le Canon d’Avicenne, puis les autres canons de la loi occidentale. Qui est Boukanoune ? Un endroit où le «kanoun», c’est-à-dire la loi, est annulé. Par tous. Issus du même peuple qui croit que l’indépendance est un repas lent et la fortune un bras de fer entre la malice et la patrouille de l’Etat, des fonctionnaires peuvent être des contrebandiers, des contrebandiers peuvent être d’honnêtes gens qui mangent ce que la route apporte. Le Canon, c’est-à-dire la «loi», c’est-à-dire El Kanoun, apporte à manger au Pouvoir; Boukanoune apporte à manger aux siens. D’où le conflit d’intérêt qui n’a que deux formules de déclinaison possibles: la corruption ou l’incendie; c’est dire la dîme ou la soumission. D’où la question de fond: qu’est-ce qu’un contrebandier finalement ? Un homme qui commerce hors de la loi (le Canon, alias le Kanoun), qui ne paye pas d’impôts et qui vend et achète à travers une frontière qui permet de transformer le sucre en argent et le kif en bien-être. Fondamentalement, un contrebandier est un homme qui fraude, qui enfreint le Canon (le kanoun) et dont le but est de s’enrichir vite et sans souci pour la communauté, et qui a des voitures rapides, des armes, un double réservoir d’essence. Le portrait est, d’une manière désastreuse, valable pour le contrebandier, comme pour l’Etat qui le pourchasse. C’est justement le fond du problème: l’Etat est vu comme un contrebandier qui fraude, qui n’a pas de légitimité, qui n’est pas honnête, qui s’enrichit plus vite qu’il n’explique, qui a des armes, des voitures très rapides, deux caisses noires. D’où le constat: les contrebandiers ne se sentent pas en lutte contre un Etat, mais contre un concurrent déloyal. L’Etat est l’Etat de certains et donc le concurrent des premiers qui lui résistent. A Boukanoune, comme ailleurs, l’Etat est vu comme aussi contrebandier que les contrebandiers, avec cette différence que ces derniers expliquent que s’ils avaient des usines, ils ne mangeraient pas des routes et de l’essence, mais du blé et des salaires.

Le problème de Boukanoune, c’est donc la loi, le Canon, le kanoune: le Pouvoir ne respecte plus les lois depuis des années, ceux qui le servent non plus et donc, partant, ceux qui le refusent ou le contournent. Relecture de «Totem et tabou» de Sigmund Freud: le père vole, est malhonnête, fraude les élections, traite le pays comme femme laide avec laquelle on l’a marié de force, frappe, détourne, méprise, refuse de rendre des comptes ou le micro de l’ENTV. Que font les fils ? Ils cassent le totem et enjambent le tabou. Frappés d’illégitimité collective, les acteurs se disent: tout le monde est contrebandier dans ce pays, et surtout les plus rapides à conduire et à comprendre. Le kanoune (le Canon) est une blague nationale qui donne des Boukanoune d’Etat ou de non-Etat.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...