RSS

Hamou Amirouche en visite à liberté “Le débat sur l’histoire est utile…” Par : Djilali Benyoub

27 mai 2010

Non classé

Culture (Jeudi 27 Mai 2010)


Profitant de la visite de courtoisie qu’il a rendue, hier, au nouveau siège de Liberté, nous avons essayé d’avoir un commentaire et une opinion de l’auteur de Akfadou, un an avec le colonel Amirouche, M. Hamou Amirouche.


Concernant le livre écrit par Saïd Sadi sur le colonel Amirouche, M. Hamou avoue ne pas avoir terminé sa lecture pour apporter d’emblée un quelconque jugement sur son contenu. Il a estimé toutefois qu’il est du droit de tout un chacun d’écrire sur l’Algérie ou le colonel Amirouche.
“Je sais qu’il nous cite, nous, les maquisards qui ont connu le colonel Amirouche, en particulier moi qui ai été son secrétaire particulier. Il utilise beaucoup de témoignages de maquisards dans son livre, mais je ne peux apporter réellement de jugement pour le moment, ni sur son contenu ni sur l’impact qu’il peut avoir sur l’écriture de l’histoire”, dit-il.
Il a refusé ainsi de s’aventurer dans ce débat aux allures de polémique “stérile” dont certains acteurs sont tentés beaucoup plus par le règlement de compte que le souci de la vérité historique.
Cela dit, il ne trouve aucun inconvénient à ce que le débat soit ouvert autour de la question de l’histoire. “Je pense que c’est un débat utile, mais qui ne fait pas réellement progresser la société algérienne qui, elle, peut-être, se débat dans des problèmes qui n’intéressent pas nécessairement l’histoire, mais plutôt l’avenir”, a-t-il affirmé.
Manifestement, le secrétaire particulier du colonel Amirouche veut classer la problématique de l’histoire d’Algérie, celle de la période coloniale, dans un plan secondaire, derrière les préoccupations de la population qui appelle à des solutions urgentes et prioritaires. Cela dit, il n’exclut pas le débat en lui-même et qui est “utile” et indispensable, mais pas nécessairement urgent.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...