RSS

Soug ennsa Par M. Mahdia Et si les femmes nous ramenaient la coupe d’Afrique?

26 mai 2010

Contributions

Le Carrefour D’algérie   

  Les femmes algériennes ne sont pas unique      ment des supporteurs, mais aussi des joueurs (joueuses ?). Les verts sont aussi des vertes. Un exemple ? L’équipe nationale féminine de foot, nouvellement créée, est engagée depuis peu dans la course des qualifications pour la coupe d’Afrique version «femme» et foot. Cette équipe de vertes, sur le chemin de la consécration, a obtenu un score de 1 à 1

face à la Tunisie la semaine dernière, le 21 mai sauf que personne n’en a parlé et que personne n’en parle. Le stage des hommes à Crans Montana, fait oublié les matchs de nos femmes à Tipaza. Il faudrait à nos femmes faire le double de ce que font les hommes, peut-être, pour décrocher l’attention du public. Une histoire genre 2 à 0 à Oum Dourmane contre l’équipe des femmes égyptiennes. Ou battre six à 2 l’équipe, de Cote-d’Ivoire. Ou ne jamais perdre face au Malawi. Ou même décrocher la coupe d’Afrique à la place des hommes. Une belle histoire possible si nos vertes n’étaient pas traitées comme une équipe inexistante. Les «verts» sont aussi des «vertes» et elles ont leur coupe, leurs matchs de qualification, leur ballon, leurs tenues et ont droit à leur public. Elles ont peut-être leur Chaouchi, leur Meghni et leur Saïfi mais que l’on ne connaît pas parce qu’elles sont des femmes justement et n’ont pas droit au ballon mais seulement au you-you. Un jour peut-être, les «vertes» vont nous apporter enfin la Coupe d’Afrique et Saâdane sera bien obligé d’admettre qu’il aurait du entraîner les femmes et pas seulement ses hommes. L’épouse de Saâdane, quant à elle, sera encore plus heureuse. Un vieux proverbe algérien dit que «l’homme est un ruisseau, la femme est une Coupe». La Coupe d’Afrique? Avec un score de 1 à 1 face à la Tunisie, nous pouvons déjà saluer une joueuse: Bouhenni Benziane Naima. Le match retour aura lieu dans quelques jours à Tunis.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...