RSS

Point de vue Par BOUHALI Abdellah Compétences algériennes: qu’avons-nous fait pour eux?

26 mai 2010

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Les compétences algériennes ont, pendant longtemps, été ignorées et sous considérées. Il leur fallait s’installer à l’étranger et s’imposer comme valeurs sûres pour qu’enfin, elles réussissent à être reconnues comme telle chez elles.

Mais la reconnaissance bien qu’elle leur permette de se réconcilier avec leur pays reste insuffisante. Insuffisante dans le sens où elle ne nourrit pas son bonhomme. Si les compétences algériennes sont reconnues aujourd’hui et invitées à rentrer pour participer au développement de l’Algérie, sur le plan matériel, elles ne bénéficient pas de tout le confort nécessaire. C’est pourquoi, ces compétences continuent d’être exploitées par des sociétés étrangères travaillant en Algérie ou sont carrément appelées de nouveau à se réinstaller en Europe ou en Amérique notamment. Le discours bien approprié à ce phénomène de fuite des cerveaux du président de la République, a besoin d’être concrétisé dans les plus brefs délais du moment que le président lui-même s’est engagé au nom de l’Etat à tout mettre en œuvre pour persuader nos cerveaux. Il y a aujourd’hui urgence. Une urgence qui doit motiver en principe les responsables algériens à tous les niveaux d’accélérer la cadence et d’enclencher ce processus de retour. Il ne suffit pas de condamner les pays occidentaux, de les montrer du doigt d’être responsable de cette hémorragie, il faut d’abord faciliter le retour pour ceux qui vivent à l’étranger et tout faire pour maintenir ceux qui sont restés et qui, il faut être franc, aimeraient tant partir. Certes, les pays occidentaux profitent encore de nos ressources humaines mais c’est parce que l’Algérie n’a rien fait pour les retenir. Dans de nombreux cas, certains responsables les poussent à partir car ils constituent une menace pour les postes qu’ils occupent. Ils préfèrent s’en débarrasser en leur pourrissant la vie. Du coup, les pays étrangers n’ont qu’à tendre la main pour cueillir des «fruits» bien mûrs.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...