RSS

Actualités : BLOCAGE DU PROJET PNUD Le RCD dénonce un «anti-kabylisme outrancier»

23 mai 2010

Non classé

[Bouillon de culture] Commentaire sur :  » Contribution À Propos de l’ouvrage de Saïd Sadi, Amirouche, une vie, 2 morts, un testament Par M. Hassani Abdelkrim* »

Dimanche 23 mai 2010 9h58

Auteur     : si hadj mohand (IP: 41.110.64.7 , 41.110.64.7)
E-mail     : sihadj.abdenour@hotmail.com
URL        : http://iferhounene.unblog.fr
Commentaire:

Le blocage par le gouvernement algérien, via son ministre des Affaires étrangères, du financement par le PNUD du projet d’aide à l’environnement dans la wilaya de Tizi-Ouzou, provoque une polémique et soulève l’ire des responsables du RCD qui ont déclenché leur stratégie de communication afin de dénoncer devant la population de la région, ce qu’ils considèrent comme un «anti-kabylisme outrancier» qui intervient dans une conjoncture pas innocente du tout, estime le RCD.


Le sénateur Mohand Ikhervane et le Dr Hadj Saïd élu APW de Tizi-Ouzou qui ont animé hier à Azazga une conférence-débat avec la population sont longuement revenus sur la genèse de ce projet et mis la lumière sur les dessous d’une affaire qui réveille les vieux démons du régionalisme. Les intervenants ont expliqué comment les élus de Tizi- Ouzou, après avoir inscrit la question de l’environnement dans l’ordre de priorité de leur programme pour cette région, véritable décharge à ciel ouvert dont l’air, la terre et l’eau sont pollués, ont initié dans ce cadre des démarches auprès du ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme mais devant son aveu d’impuissance à régler ce problème, ils ont fait appel à des financements extérieurs, en l’occurrence les instances internationales via le PNUD, partenaire de l’Etat algérien qui met ses moyens au service des pays émergents. Mais une fois arrivé à maturation, notamment le déplacement des partenaires onusiens et du groupe français Isonot pour des diagnostics, le projet se heurte, selon les conférenciers, à l’hostilité du ministère des Affaires étrangères qui a bloqué le financement. Tizi-Ouzou accepte alors de partager le projet, avec la ville de Boughezoul en tant que future capitale, représentée à la réunion d’Alger par un simple fonctionnaire et une première tranche d’un million de dollars a été débloquée. Cette option a été rejetée par les pouvoirs publics qui se sont confinés dans un silence radio et en dépit de la saisine du ministre des Affaires étrangères par le P/APW de Tizi-Ouzou Mahfoud Belabbès. Le RCD qui estime que c’est là un droit acquis de haute lutte, a résolu, à travers des rencontres de proximité, d’alerter l’opinion publique nationale et internationale sur les blocages politiques, stigmatisant au passage l’attitude du ministère des Affaires étrangères qui conditionne son accord par le versement intégral du financement, arraché au gouvernement du Québec par les élus de Tizi-Ouzou, à la seule ville de Boughezoul alors que le dossier a été défendu crânement par les élus de Tizi-Ouzou avec des arguments scientifiques et au terme de démarches ayant eu l’aval des autorités algériennes au niveau régional et national. Ce qui n’a pas empêché, selon l’orateur, l’intégration de la ville de Boughezoul, région située en dehors de la Kabylie, au projet initié par Tizi-Ouzou, dans un souci d’ordre nationaliste. Disposé à aller jusqu’au bout de sa requête, le RCD envisage des rassemblements pacifiques devant la wilaya pour «mettre l’Etat devant ses responsabilités», cela en associant toutes les couches de la société «le problème de l’environnement n’ayant pas de couleur politique».
S. Hammoum

Voir tous les commentaires sur cet article:
http://nadorculture.unblog.fr/2010/05/22/contribution-a-propos-de-louvrage-de-said-sadi-amirouche-une-vie-2-morts-un-testament-par-m-hassani-abdelkrim/#comments

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...