RSS

Point de vue Par BOUHALI Abdellah Hors-la-loi fait de l’ombre au festival de Cannes

22 mai 2010

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Hors-la-loi» de Rachid Bouchareb est un film comme tant d’autres qui ont traité de la guerre de libération et les 132 ans de colonialisme français en Algérie. Mais ce film semble provoquer en France une sorte d’hystérie «politique» inédite notamment

à Cannes où, le festival du cinéma, une manifestation foncièrement culturelle et artistique, s’est transformé, curieusement, en espace de polémique. C’est que Bouchareb a préféré se mettre du côté algérien, pour apporter à sa manière, une nouvelle lecture sur les massacres du 08 mai 1945. Un événement tragique, mais aussi une grande tache noire dans l’histoire du colonialisme français. Du coup, la France «politique» refuse de regarder cette vérité en face, comme elle a toujours fait. Et… c’est le branle-bas de combat. Des députés et des Pieds Noirs ne cessent de monter au créneau, pour dénoncer le point de vue du film. Malgré les condamnations des intellectuels et des artistes de manière générale contre ce qu’ils qualifient de menaces contre la liberté d’expression et face à cette cascade de critiques inutiles, l’UMP continue de mener la bataille contre le film. Non, plutôt contre des vérités historiques vérifiées et gravées à jamais. Cannes se trouve ainsi, impliquée dans une guerre politico-historique qu’elle aurait bien aimé évitée, mais trop tard, le mal est déjà fait et le festival a fini par rater son succès. Le film, malgré tout a été projeté hier. Sera-t-il ou non récompensé? Ce n’est plus cela l’important. L’important est que «hors-la-loi» est déjà un grand succès. L’essentiel est là. Quant à cette polémique française stérile, elle n’a en fait réussi qu’à offrir une belle publicité à un film fait par un Algérien sur un massacre, dont ils étaient les seules victimes. Que l’UMP condamne, ou qu’elle dénonce, le pari est déjà gagné.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...