RSS

Lecture sur Ipad suite

21 mai 2010

Histoire

 Vendredi 21 mai 2010 

De: « [Histoire du Cl-Positif] Christian »

            Nous en étions restés à ce   livre de 179 pages que j’ai lu en   32 minutes.         Il faut dire que je pratique la   lecture rapide. Donc logiquement   un 179 pages devrait me prendre un peu moins d’une heure à lire.  

Mais là, 32 minutes!  Je suis sous le choc. Que s’est-il passé?        

1. Pas de gestes inutiles. 

En lecture rapide, on balaye le texte. La largeur du texte est   importante, le fait qu’il faille tourner la page fait perdre du temps. Sur l’Ipad, on passe d’une page à l’autre d’un coup d’index,   sans rupture de lecture. Et la   largeur de texte est réglable.       

  2. Le confort de l’éclairage 

L’écran d’un Ipad est tellement   confortable, précis, à la   luminosité parfaite. Vous savez   on dit toujours à ses enfants   « Allume la lumière pour lire. Tu   t’esquintes les yeux, là! ». Pas   besoin de dire cela avec un Ipad.   C’est comme si la page était   éclairée uniformément à la   perfection.        

3. Le contraste du texte        

J’ai plusieurs lecteurs de   livres électroniques. Le   contraste n’est pas génial. Sur   l’ipad, le contraste rend la   lecture bien plus facile.        

4. Les signets, le stylo, le stabilo toujours à portée de main        

Vous lisez. Vous voudriez   souligner un passage, il faut   vous lever pour aller chercher un   stylo ou un stabilo. Le stabilo   est sec, vous devez en racheter   un. Vous mettez des signets de   couleur et il n’y a plus la   couleur que vous voulez.  Avec Iannotate PDF – je vous   jure qu’ils ne me versent pas de   royalties :)

- vous avez tous ces   outils à portée de main. Il suffit de tapoter l’écran.        

5. Pas plus lourd qu’un livre et bien plus pratique      

   Je sais, je vais recevoir des   dizaines de mails qui défendent   l’odeur du papier, le plaisir   charnel de sa texture, la rondeur   exaltante d’une reliure en cuir,   le bruit de la page qui tourne,   etc. 

   Vous n’avez pas à me convaincre. J’ai plus de 3.000   livres. J’en achète des dizaines   chaque semaine. J’écume les   bouquinistes.       

  J’AIME LIRE, et j’aime les   livres.       

  Mais vous ne m’enlèverez pas de l’idée que nous sommes enfin à   l’heure de la révolution   numérique du livre.        

Pensez: j’ai dans mon Ipad TOUT   Sherlock Holmes, TOUT Gaston   leroux, TOUS mes livres   importants sur le copywriting   etc.        

J’ai des centaines de livres   toujours avec moi!!!        

Comment je m’y prends? Allez, je vous dit tout.        

J’ai un Scansnap de chez   Fujitsu qui scanne un livre en   recto verso d’un coup et en   couleur à la vitesse de l’éclair,   et le transforme en pdf   cherchable.    Un mot sur le pdf cherchable.   Je vous avoue que je ne   connaissais pas cela il y a 2   ans.        

C’est l’image exacte d’un   livre, saut qu’on peut copier le   texte, y faire des recherches   comme s’il était tapé à la   machine. En d’autres termes,   c’est comme si vous aviez devant   vous l’image d’une page, mais que   sous cette image il y ait le   texte saisi.        

Vous cherchez un mot? Votre   lecteur de pdf vous sort toutes   les pages qui le comportent et   vous le passe au stabilo.         Idem avec une expression.         Mieux encore, vous pouvez   chercher sur un ensemble de pdf.         Comment scanner un livre?         (Ne dites rien à ma femme, elle   déteste que je fasse cela)        

1. Vous massicotez le livre, il   devient un paquet de feuilles que   vous mettez dans le chargeur de   votre scanneur, et c’est parti.        

2. Ou vous prenez un cutter,   une planche, une règle de métal,   et vous remplacez le massicot par   votre coup de main et votre   persévérance.        

3. Ou le livre a tellement de   valeur que vous photocopiez ou   photographiez les pages 2 par 2.   Pas vraiment rapide. Mais le jeu en vaut vraiment la   chandelle.        

Plus de copain qui vous   empruntent votre livre et ne vous   le rendent jamais. Plus de livres   perdus, volés, encombrants. Où   que vous soyez dans le monde, vos   amis les plus précieux sont avec   vous.         ………………….        

Bon je bavarde, je bavarde, et   je pourrais vous parler de tout   cela pendant des heures, mais   vous avez certainement d’autres   choses à faire, alors je vous   laisse.  On en reparle un de ces jours.        

Bien amicalement,         Christian        

P.S. Si la lecture rapide vous   intéresse, testez gratuitement   votre vitesse de lecture ici:     http://clicks.aweber.com/y/ct/?l=7cuvB&m=8JbOcToz2YtFY&b=b_GXUn7A_FXQHKGcTUlArg    ©2010 Christian Godefroy, Chesières

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...