RSS

Pole&mic Par Ahmed Meskine Les cheminots vont bon train

17 mai 2010

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Les cheminots, les dockers, les mineurs sont historiquement des catégories professionnelles où la contestation syndicale trouve un terrain d’expression d’une lutte contre l’exploitation, le libéralisme. Catégories politisées proches des idées de la gauche classique, elles sont habituées aux grèves, à la solidarité, convaincues par la justesse de leur cause. On retrouve dans leur terminologie, les termes,

«cahier de revendication », négociations, arrêt de travail et un niveau de conscience politique plus élevé que chez les autres catégories. Leur force permet de propulser une économie vers l’avant ou la paralyser complètement mettant les propriétaires et l’Etat en difficulté. En témoignent leurs actions durant la guerre de libération. Pourquoi attendre une grève des cheminots pour entamer les négociations sur une convention de branche pendant qu’il est encore temps? La loi est porteuse de limites, de droits et de devoirs dans toute négociation et offre un cadre de concertation où le débat doit l’emporter sur les dérives, souvent désagréables pour les usagers autant que pour les employés. On peut éviter cela si l’on précède les évènements sans pour autant aller jusqu’à la justice. Aller jusque-là suppose un échec consommé pour tout le monde et un refus d’obtempérer qui met les institutions du pays dans une position inconfortable. La justice a ordonné que les cheminots reprennent leur travail, la centrale syndicale appelle à une reprise mais tout cela reste lettre morte. Pourquoi cette obstination au moment où l’on parle de plus en plus de médiation pour éviter le pire. Eviter le pire, c’est maintenir le lien de confiance entre les gouvernants et les gouvernés. Et dès que cette confiance se perd, elle est remplacée par une méfiance qui peut durer le temps de s’apercevoir que par laxisme, il n’y a en fin de course ni gagnant ni perdant. Seule la raison peut ramener les choses à leur équilibre et si les cheminots revendiquent une convention de branche et une augmentation des salaires, c’est que l’Etat a oublié dans son fonctionnement de créer plus de richesses pouvant se traduire par une diminution des prix à la consommation. C’est que les cheminots ont raison et que l’on ne vienne plus crier à la manipulation ni à la main de l’étranger, car cela ne marche plus. C’est que l’Etat se concentre exclusivement sur les hydrocarbures en tenant le discours contraire qui permet de s’en sortir à l’avenir. Et ce n’est pas parce qu’il est ordonné aux cheminots de rejoindre leurs ateliers et leurs trains que cela se fera automatiquement. Les cheminots symbolisent le rêve du voyage. Et comme dit l’adage « quand on n’est pas fort, il faut être sage».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...