RSS

Clics et claques par El-Guellil

17 mai 2010

Contributions

Internet est un vivier inépuisable pour le cyber escroc. Je me suis souvent demandé pourquoi les cybercafés étaient envahis de personnes qui ont souvent l’air louche. Ces internautes donnent l’impression de préparer des mauvais coups.

Des heures entières planqués tels des chasseurs traquant le gibier, voici la communauté des yeux rouges irrités de trop d’heures passées devant l’écran. La concentration sans cligner des yeux une seule fois n’irrigue pas l’œil correctement, de ce fait, ceux-ci s’assèchent, vous expliqueront les meilleurs ophtalmologues. Observez-les derrière leur écran, la tête enfouie dans leurs épaules. Les yeux à 360° au cas où un espion malveillant aurait l’intention de jeter un coup d’œil sur l’écran par-dessus leur épaule. Secret. Complice. Dérive assurée. Certains sont devenus de véritables prédateurs. Recherchant, selon des critères bien précis, leur proie. En effet, à l’autre bout de connexion, l’expérience parle. Il peut y avoir des internautes innocents à l’autre bout du monde qui recherchent à faire une bonne affaire en mariage afin de quitter l’endroit minable où ils vivent. L’Afrique devient une savane où de gentils animaux sans défense attendent patiemment d’être cueillis par l’Europe. L’Eurorreur. L’Erreur. Ceux-là se font arnaquer par des spécialistes de l’information déformée. Ils sont tous beaux, bons et riches. Pourvus que l’hameçon soit tentant, le tenté tente sa chance à chaque clic. A chaque déclic, l’arme se pointe sur l’internaute naïf visé, touché immédiatement. Pourtant, chacun sait qu’on ne va pas chercher ce qu’on trouve à sa porte. Une nouvelle délinquance. Propre et silencieuse. Cultivée au fil de l’informatique – les internautes se croisent sans jamais se trouver. Sauf lorsque l’internaute est un être à interner immédiatement. Internautes sont des victimes de la communauté virtuelle assistée par ordinateur. La toile. Sans foi ni loi. Seul l’appât compte, seul le jeu subsiste. Comme dans tous les jeux, il y toujours un perdant et un vainqueur.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...