RSS

Said Sadi : une stratégie de communication qui suscite des interrogations

13 mai 2010

Non classé

Depuis quelques jours, Said Sadi, président du RCD, est au cœur de l’actualité politique algérienne. Un livre – sur la mort du colonel Amirouche – et une « révélation » – le refus du gouvernement d’accepter un financement de l’ONU en faveur de la Kabylie – ont propulsé le leader du RCD sur le devant de la scène politique.

Dans un pays où l’activité politique est réduite aux interprétations des rares apparitions du président à la télévision, le pari n’était pas difficile à gagner pour le chef du RCD.  En communication, la technique utilisée par Said Sadi est bien connue : elle consiste, en gros, à jeter des excréments contre le ventilateur et à éclabousser tout le monde, qui réagit dans la confusion la plus totale. Une confusion qui profite rarement au débat mais plus souvent à son initiateur qui focalise les regards sur lui.  Dans les deux affaires lancées presque simultanément par Said Sadi – le livre et le financement de l’ONU, la vérité historique et l’importance de l’enjeu du financement de l’ONU -1 million de dollars dans un pays qui prévoit de dépenser 280 milliards de dollars durant les cinq prochaines années en projets d’équipements- importent peu. L’essentiel est en effet de susciter le débat même si ce dernier ne va contribuer ni à clarifier les circonstances de la mort du colonel Amirouche – aucun historien crédible ni ancien Moudjahid n’a jusqu’à présent soutenu la thèse du livre- ni à aider la Kabylie à sortir du sous-développement et profiter de financements.  Dans sa stratégie, Said Sadi a mis en place un plan de communication bien huilé. Des sorties bien maitrisées : il évite depuis la sortie de son livre tout contact direct avec la presse et ses contradicteurs. Aucune interview accordée à un quotidien national, aucune conférence de presse organisée ni débat public, mais des contributions dans la presse, notamment dans Le Soir d’Algérie. Le but d’un tel choix est clair : maitriser le discours et éviter des contradictions qui pourraient apparaître face à des questions de journalistes ou des affirmations de contradicteurs dans un débat public. Sadi, en évitant la presse et le débat contradictoire, parle uniquement de ce dont il souhaite parler : dire tout le mal qu’il pense de ceux qui ont pris le pouvoir au lendemain de l’indépendance et qui le conservent toujours. Mais dans un pays où le pouvoir est haï par le population, le chef du RCD n’apporte rien de vraiment nouveau au débat.  En choisissant une telle stratégie, Sadi Sadi rend en réalité service au pouvoir. Le débat actuel éloigne d’autres sujets, plus sérieux et plus déterminant pour l’avenir de l’Algérie, comme la persistance de la crise politique, le recul des libertés, la corruption, l’absence d’un équilibre régional dans la redistribution de la richesse issue du pétrole, etc… En tout cas, il en est un qui doit se réjouir de cette polémique : c’est le premier ministre Ahmed Ouyahia, qui laisse les survivants de la génération de la guerre et Said Sadi s’entredéchirer et perdre le peu qui leur restait de crédibilité.

Samir Allam  12/05/2010 | 14:56 |

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...