RSS

Mourad Benachenou déclare la guerre au cadavre du colonel Amirouche

13 mai 2010

Non classé

[Bouillon de culture] Commentaire sur : « Débat sur Amirouche : dépasser l’hagiographie et la technique de «l’homme de paille» Par Mourad Benachenhou »

Jeudi 13 mai 2010 17h56

Auteur     : iferhounene (IP: 41.104.9.89 , 41.104.9.89)
E-mail     : sihadj_abdenour@yahoo.fr
URL        : http://iferhounene.unblog.fr/
Commentaire:

posté par abdenour Débats, Débats sur Amirouche May 10, 2010

Quand Benachenou dit” le débat ne concerne ni ma vie, ni ma participation à la guerre de libération” il faut lire : ne cherchez pas à connaitre mon histoire.Et quand il ajoute” mais des crimes de guerre commis en wilaya III”

comprenez ce que les kabyles ont fait de répréhensibles! il y a là une volonté d’éloigner se mettre à l’abri de la critique et d’éloigner sa propre personne de la réplique de son adversaire , de la presse et des témoins historiques.Ici, selon Benachenou, l’objet , le sujet du débat reste son adversaire, en l’occurrence ici Rachid Adjaoud à qui il répond dans le soir d’Algérie, et par ricoché, cherche à attenter à l’honneur et à la notoriété du colonel Amirouche. En effet en condamnant Si Adjaoud Rachid et en le traitant de tous les noms, c’est le colonel Amirouche que Benachenou veut atteindre. Le procés de Adjaoud est ausi le proceés du colonel. Ce qui dénote de la part du professeur Bencahenou une intention criminelle insidieuse envers le colonel Amirouche. je l’ai dit et je le redis, Si Benachenou a condamné le colonel Amirouche pendant qu’il fait l’éloge du colonel Bouemedienne. Pourquoi? la réponse vous la trouverez dans cette phrase lapidaire du colonialisme français ” la révolte arabe des kabyles à Constantine” ça ressemble un peu à cela. Vous voyez ce que je veux dire?

allons! réveillez-vous messieurs les pseudo révolutionnaires scolastiques, théoriciens de toutes sortes! l’aéroport international d’Alger devrait porter le nom du colonel Amirouche, de Sil Houas, Ben Mhidi, Abane Ramdane, Krim Belkacem, ou Djamila Bouhired,Tadjer Doudja, Mohamedi Said, Ourida Meddad, Ali La pointe, Mohand Oul Hadj, Ahmed Medeghri, Khemisti,Chaabani, si nous étions un pays de droit et de justice, et non pas de celui qui a vécu dans l’ombre et qui a été l’auteur de deux coups d’états, de plusieurs assassinats de hautes personnalités algériennes, révolutionnaires!!!! Sur ce point je donne raison à Ali Kaffi quand il dit que l’Algérie va vers l’inconnu…un inconnu alarmant …irreversible…grace précisément à Boumédiene, le Staline algérien sans la puissance soviétique.
je continue … quand Si Benachenou dit en parlant toujours de Si Rachid Adjaoud “qui prétend avoir été secrétaire d’Amirouche” je dirai quant à moi qu’il n y a pire aveugle que celui qui ne pas voir et pire sourd que celui qui ne veut entendre. Alors, et oui! alors que il suffisait pour notre professeur d’université et non moins ex ministre, qui développe une animosité en direction des maquisards, les héros du terrain militaire, ceux de l’intérieur par opposition aux DAF, car lui si Benachenou, est philosophe, inefficace en économie, en Finance.
je continue… il suffisait au prof d’économie philosophique de lire quelques livres écrits par …je donne la liste

- Rouby- l’otage d’Amirouche

- Grill- le colonel Amirouche

- Hamou Amirouche – un an avec le colonel Amirouche

- Mekacher- au pc de la Wilaya III
- Azouaoui- jumelles – le déluges en kabylie

- Djoudi Attoumi- le colonel Amirouche Et avoir 20 ans dans les maquis

ENFIN! Said Sadi- Titre, vous le connaissez certainement

Abdenour Si Hadj Mohand- mémoires d’un enfant de la guerre( oui c’est moi-même)

il comprendrait que Si Rachid Adjaoud a bel et bien été le compagnon, l’ami fidéle et l’élève du colonel Amirouche.
Et si, sa majesté le roi désire bien avoir des preuves irréfutables de sa participation sincère, indéfectible au coté du colonel Amirouche y compris celles des services secrets français que je détiens, je suis prêt à lui livrer ces pièces d’archives gratuitement.

Il y a comme de la xénophobie chez Si Benachenou à vouloir à tout prix par un raisonnement syllogique insidieux en méme temps, à reduire à un simple portrait de hors-la-loi, celui que toute la kabylie, enfant femmes, vieillards, a chanté chéri comme l’enfant unique, bienfaisant, intelligent, irremplaçable, aimant ses parents et adorant son pays.

fini la pratique moyenâgeuse qui consiste à cacher la vérité en racontant des histoires à dormir debout , d’ogresses et -tseryel ou awaghzen!
il faut, à l’ére de la communication par internet, de la robotique, de la cybernétique, de la communication par satellite, cesser de nous faire prendre les vessies pour des lanternes!
En condamnant Amirouche et ses disciples dont Si Adjaoud, Attoumi, vous condamnez en moi l’espoir. Vous tuez en moi la vérité éternelle que mon père n’a pas été fusillé pour rien, mon frère n’a pas fait ses nombreux discours, protégé par 400 maquisards qui composaient les troupes du colonel , pour rien.

En vous attaquant à mes mémoires d’un enfant de la guerre, vous tentez de me faire admettre que pour moi-même enfant de 9 ans, indigène, bougnoule, crasseux, le capitaine Wolf et son lieutenant Pelardy étaient des hommes venus du pays des Roumis, pour effectivement nous civiliser, nous initier à la démocratie.

Monsieur Benachenou s’insurge contre mes frères de misère qui m’avaient donné le courage de surmonter le choc et survivre après l’opération jumelles, à la mort de mon papa chéri. Amirouche était mon papa, ses disciples étaient mes frères.

Alors de grâce, ne comparez pas le colonel Boumediene qui a eu cette générosité de m’offrir 1 dinar par mois, cette ridicule pension d’enfant de chahid , à ceux qui, déjà à la mort de mon père , vers la fin de juillet 1959, nous avaient doté d’une pension honorable, alors que les combats faisaient encore rage dans cette région des quenqui genti – les arouces Du Djurdjura .

Je me pose aujourd’hui cette question en vous lisant : n’êtes-vous pas “un bleu”, un vrai , Si Benachenou? ou bien un psychopathe d’un genre compliqué, que ni Saadi , ni la science américaine recourant à la formule dit du brainstorming ne sauraient guérir. Vous êtes atteints de Machiavélisme aigu.

La lecture des nombreux ouvrages déjà sur les étals des librairies et rayons des librairies sur la guerre d’Algérie vous aideraient certainement à recouvrir votre conscience , car à l’heure où le débat s’élargit au monde entier, vous sombrez dans une amnésie profonde et vos prises de conscience passagères laissent libre cours à vos crises convulsives qui montrent bien que vous êtes habités par un fantôme qui se nomme” le colonel Amirouche”

Voici un poéme dédicacé par ma mère sur la bleuite,pour vous initier à l’histoire telle que narrée par la vox populi
wiyak ayouliw asvar
barkak ahabbar
machi alaya dhek ithadhra

adh-les bleux ighdissirakline
adha diffictine
nawham dhachou dhassabba

midannane elhaq athazine
khaddamnagh dhithamaayine
assakhravna dhi laamma

dhrabbi yawthithene
housvene sathaazwine
arouah adjahannama

o! mon cœur résigne-toi
cesse de te lamenter
tu n es pas seul a subir

les bleus nous ont encercles
ceux qui nous ont été affectes
sans savoir le pourquoi

ils affirment qu’ ils auront gain de cause
en gavant d’ intox
pour diviser notre nation

Dieu les a maudit
la bastonnade est leur punition
ils sont destines a l’enfer

Si Hadj Mohand Aini né en 1918 à iferhounéne
epouse et mére de ” martyrs de la Révolution

Voir tous les commentaires sur cet article:
http://nadorculture.unblog.fr/2010/05/12/debat-sur-amirouche-depasser-lhagiographie-et-la-technique-de-lhomme-de-paille-par-mourad-benachenhou/#comments

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...