RSS

Voilà la réponse à la question :pourquoi on n’écrit pas l’Histoire de l’Algérie

12 mai 2010

Non classé

            J’ai lu dans un journal algérien que Ali Kafi se pose la question de savoir pourquoi on n’écrit pas l’Histoire de l’Algérie. Je vais tenter de vous répondre Mr Kafi, en vous citant un exemple édifiant de votre pourquoi: En 2005, l’auteur algérien Youcef Dris avait fait un essai historique qui était une réponse cinglante à la fameuse loi scélérate votée par le parlement français le 25 février 2005 et qui fait l’apologie de la colonisation française.

Ce livre fait de témoignages d’algériens encore vivants qui avaient subi le colonialisme dans leur chair et leurs âmes, a été présenté par cet auteur à une maison d’édition étatique (il n’y en a pas beaucoup). Mais le livre avait pour titre LES HARKIS DE MAURICE PAPON. Une fois lu pas le comité de lecteurs dont je faisait partie, et après notre aval, le livre devait être publié et présenté au SILA 2006. Il a même été programmé dans la liste des auteurs pour une vente dédicace, et la liste a été envoyée à la presse qui en avait fait écho. L’auteur résidant à Oran et qui avait signé un contrat d’édition en bonne et due forme, a été convié pour une séance de dédicace au Sila, et lorsqu’il s’était présenté, on lui signifia que le livre a été retiré, sans autre explication. Les relais de la France et des harkis sont sans doute pour quelque chose dans le retrait de ce livre. L’auteur a récupéré son manuscrit, puis l’a présenté à une autre maison d’édition; privée cette fois, et il a pu être publié en novembre 2009, mais sous le titre LES MASSACRES D’OCTOBRE 1961. Le contenu est le même, où il explique avec témoignages, (celui du regretté AMIRAT entre autres)le rôle des harkis de Paris, dans la torture et le massacres de centaines d’algériens en France, principalement dans leur QG du 28 rue de la Goutte d’OR de Barbès, ce qui devait provoquer les manifestations du 17 octobre 1961 et les suites qu’on leur connaît. En changeant de titre, l’auteur échappa à la censure et le livre a été publié, mais n’a eu aucune couverture médiatique, ni à la télé , ni dans la presse nationale. Voila monsieur Kafi une des raisons pour laquelle les algériens n’écrivent pas leur Histoire. Vous pourrez trouver ce livre aux éditions ALPHA qui a eu le courage de le publier.

Posté par dorsey yves, 10 Mai, 2010 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...