RSS

Point de vue PAR MUST H. Une commission pour la jeunesse

11 mai 2010

Contributions

Le Carrefour D’algérie

La presse quotidienne rapporte que le secrétaire général du FLN a procédé à l’installation d’une première commission, celle qui devrait être en charge de la jeunesse, des sports et des loisirs. Prioriser ainsi la mise sur pied d’une entité

ayant pour objectifs de cerner les aspirations d’une jeunesse en perte de repères et de représentations, est un signal fort. Il témoigne d’un changement de stratégie d’un parti, qui a décidé de prendre à bras le corps la question très sensible de la relève d’une classe politique mal perçue par des générations, qui vivent à cause de cela une sorte de désaffection d’avec les choses de la cité. Qui pourrait expliquer le phénomène sans pour autant égrener la longue liste des pratiques délétères de politiciens qui, n’en déplaise aux sceptiques, n’ont eu le plus souvent pour motivations que de défendre des intérêts faisant fi de tout esprit patriotique (c’est-à-dire l’amour basique du pays) à la base de l’adhésion politique. Si le FLN consent à ouvrir ses rangs à la jeunesse, comme les mots d’ordre lancés à l’adresse des membres de cette commission semblent le confirmer, c’est que l’on a désormais conscience que les sillons de l’avenir se creusent dans cette direction. M. Abdelaziz Belkhadem a également abordé la question poignante de la «Harga» que l’on aurait tort de réduire uniquement à cette envie d’aller travailler vers des ailleurs, dont on ne saisit pas exactement le pouvoir d’attraction qu’ils exercent sur une jeunesse en malvie intégrale. La harga est en vérité une espèce de chancre, qui cristalliserait  tous les désespoirs, les défaites, la déstructuration d’un tissu social travaillé en profondeur par les pratiques maladroites d’une technocratie isolée des véritables préoccupations. Offrir des tribunes, garantir une audience à ces jeunes, qui ne rêvent en vérité que de donner le meilleur d’eux-mêmes à un pays, qui leur a souvent tourné le dos est assurément une gageure, mais à la portée indubitablement positive. Elles pourraient établir que les possibilités d’écoute ne sont pas définitivement dépassées.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...