RSS

Benachenhou répond au secrétaire d’Amirouche

10 mai 2010

Histoire


Le débat ne concerne ni ma vie, ni ma participation à la guerre de Libération, mais les crimes de guerre commis en Wilaya III, sous la responsabilité directe du colonel Amirouche, crimes connus sous le nom de Bleuite. Je comprends la colère de M. Rachid Adjouad — que je n’ai, d’ailleurs, jamais rencontré dans les maquis de la Wilaya V et qui se prétend avoir été secrétaire de Amirouche — puisqu’il a fait partie, de son propre aveu, de ceux qui ont condamné à mort des centaines d’innocents et qui les ont assassinés après les avoir passés à la torture.

Les crimes commis contre des moudjahidine par les responsables de la Wilaya III sont des crimes de guerre pires que les crimes de l’armée coloniale, et auraient fait passer leurs perpétrateurs en justice dans un État de droit, quels qu’aient été, par ailleurs, les exploits guerriers de ces criminels de guerre. Ils auraient été, dans un État normal, jugés et condamnés à la prison à vie. Je me permets de vous renvoyer à un article paru sur votre publication le 24 juillet 2007, et où un ancien de la Wilaya III, Hadj Mekacher, raconte comment il a échappé à la Bleuite. Voici le titre de votre article Histoire de la guerre de Libération nationale, Hadj Mekacher, un rescapé et miraculé de la Bleuite, signé B. T. La place des criminels de guerre, dont font partie tous ceux qui ont pris part aux exécutions en Wilaya III, est derrière les barreaux, non en page centrale d’une publication respectable. Il est incompréhensible que ces criminels, au lieu d’exprimer des remords à la fin de leur vie, continuent non seulement à se vanter de leurs crimes comme s’ils avaient accompli des actes d’héroïsme en assassinant leurs frères de combat, alors qu’ils ont été les complices — volontaires ou involontaires, peu importe — du capitaine Léger, mais, pire encore, à se dérober à leurs responsabilités en usant de l’insulte personnelle. Honte aux criminels qui tirent gloire du sang de leurs frères qu’ils ont versé, fréquentent assidûment les lieux de leurs crimes, et un demi-siècle plus tard, n’ont pas encore pris conscience de leur inhumanité, de leur lâcheté et leur perfidie ! Car rien n’est plus lâche et plus traître que de profiter de la confiance de frères de combat pour les accuser de crimes qu’ils n’ont pas commis et les assassiner, après avoir pratiqué sur eux les pires tortures. Et c’est là le grand drame de la Bleuite dont tout un chacun doit prendre la mesure ! Honte au criminel endurci prêt à rejoindre son Créateur et qui n’a pas encore pris conscience de la gravité de ses crimes ! Cordialement.
M. Benachenhou

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/05/10/article.php?sid=99903&cid=2

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “Benachenhou répond au secrétaire d’Amirouche”

  1. leben Dit :

    M. Benachenhou veut tuer une 2eme fois AMIROUCHE. Bizarre ? on peut penser que c’est dans l’ordre des choses. A bon entendeur……

  2. thirga Dit :

    Basta! Le Captain Léger et Aussaresses réunis n’ont pas dégagé » autant de haine contre celui qui les empêchaient de dormir. A présent, c’est clair à voir votre haine contre ce HÉROS DE LA RÉVOLUTION ALGÉRIENNE. Les Etats-majors français étaient informés sur le déplacement des conclavistes de Oued El Asker. Ils ne devraient pas atteindre la Tunisie pour botter vos culs. Après El-Houas et Amirouche ce fut le tour de Si Mhamed Bougara de tomber au champ d’honneur victime de la trahison un moins après. Le vrai crime non pas de guerre mais contre l’Humanité EST LE DÉFERREMENT DES CORPS DES DEUX COLONELS POUR LES SÉQUESTRER PENDANT VINGT ANS AVEC LES ARCHIVES DE LA GENDARMERIE (NATIONALE?). Concernant les crimes, les listes sont longues: Le capitaine Zoubir et ses compagnons, Abane, Krim, Boudiaf, Chaabani, Khamisti, Medeghri… Pourquoi vous ne dites pas que les services d’infiltration coloniaux se sont acharnés sur la WIII parce que la W 3 les a roulés dans la farine comme des sardines en leur faisant croire qu’ils avaient réussi à créer un troisième maquis à coté de ceux du FLN et des massalistes. Affaire « l’oiseau bleu » qui a permis à la wilaya 3 d’armer des centaines de maquisards au frais de Mme la France. Parlez-nous de cette cause noble, de cet acte héroïque sous la responsabilité de Omar Toumi. Ne polluer pas l’Histoire d’Algérie en vous érigeant défenseur de la horde coloniale genre massu, captain leger…Basta! Bastat! Basta!

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...