RSS

Saïd Sadi cet homme qui n’aime et ne pense qu’à lui même

6 mai 2010

Non classé

[Bouillon de culture] Commentaire sur : « Saïd Sadi : «Comme le cholestérol, il y a le bon et le mauvais MALG» Par Saïd Sadi »

Jeudi 6 mai 2010 22h25


Auteur     : amazigh (IP: 41.200.213.22 , 41.200.213.22)
E-mail     : fatima10@hotmail.fr
URL        : http://facebook
Commentaire:
Le Docteur Sadi et la quête de la vérité

Le Docteur Sadi a fait un livre sur Amirouche non parce ce martyr mérite d’être réhabilité aux yeux des jeunes algériens mais juste pour  régler des comptes avec des gens dont il a la haine: Boumédiène par exemple.


Tous les problèmes du pays viennent de cette entité dénommée  » Grande Kabylie » qui veut proposer  » la haine de l’Autre » comme programme. Sadi n’aime personne car il n’a aucun état d’âme et son évocation d’Amirouche est d’un effet ustencilaire pour utiliser son propre vocabulaire. Qu’a-t-il fait de ses amis: Ait Larbi, Ferhat Mehenni, Madjid Amazigh, Djamal Ferdjellah etc…?


Tout ce beau monde a été chassé par le bon docteur pour n’en garder que … l’illustre Nordine Ait Hamouda, le fils du Colonel Amirouche.
Sadi utilise la mémoire du Colonel Amirouche pour complexer le pouvoir algérien qu’il veut achever pour prétendre à une place de chef dans l’état qu’il veut nous concocter.
Certes, il est vraiment regrettable que des gens arrivent à mal agir contre deux martyrs en plaçant leurs restes dans une prison de 1965 à 1985 mais de là vouloir faire d’Amirouche un homme d’Etat , c’est un pas à ne pas franchir car il faut être né à Tizi Ouzou pour oser de telles affirmations débiles.
Amirouche ne fut qu’un vulgaire meneur d’hommes, dépourvu de toute culture, violent et ayant les mêmes tares que les gens de Tizi Ouzou: toujours là à vouloir s’imposer par la violence et interdire toute émérgence de compétences.
Amirouche a tué des intellectuels et le poète Errih de Bouhamza le lui a dit de vive voix:  » Quand cette Algérie pour laquelle tu luttes, Si Amirouche, va retrouver son indépendance il n’en restera pour y vivre que toi et le bon Dieu!!! »
Pourquoi les Krim Belkacem, les Ouamarane, Amirouche n’ont jamais élevé un homme de la Basse Kabylie au grade de…colonel? La réponse est simple: la haine de la Basse Kabylie qui ne doit plus faire l’Histoire du pays comme par le passé.
Un homme d’etat est un homme qui arrive au pouvoir et l’exerce sinon il n’ y a point d’homme d’état. Amirouche, Krim, Abane ou Boudiaf ne sont pas des hommes d’état mais de simples figurants car l’Histoire les a éliminés. Les hommes d’état ont pour noms: Benbella, Boumédiène, Chadli, Ali Kafi, Zeroual, Bouteflika et ces hommes sont arrivés au pouvoir qui est la finalité de tout travail politique.
Sadi cherche à diminuer du prestige du seul grand homme d’état qu’a possédé l’Algérie: Houari Boumédiène car il sait qu’en jetant le doute sur le passé de cet homme, c’est tout le système fondé par lui qui va s’écrouler.
Sadi oublie une chose: le système de Boumédiène est imbattable car il est soutenu par les hommes de la Basse Kabylie qui savent que Boumédiène est l’un des leurs et qu’il a travaillé pour toute l’Algérie.
Sadi va essuyer un cuisant échec en s’attaquant à un homme d’état de l’envergure de Boumédiène et il ne fera que renforcer le climat de haine à l’égard de la Kabylie du reste de l’Algérie qui se reconnait dans l’action de feu Boumédiène.
Dans la région de Tizi Ouzou, en 2010 encore, les gens nous parlent de l’existence de  » Marabouts » , de  » Kabyles » et
d’ » esclaves » ( Imrabden, Leqbayel, Aklan) et Sadi est cité dans la troisième catégorie et toute sa haine des  » marabouts » et surtout d’Ait Ahmed vient de cet héritage.
Au lieu d’insulter les autres, il faut d’abord penser à en finir avec ces réalités amères qui minent le devenir de la Kabylie
car aucune proposition émanant de notre région ne sera acceptée dans la mesure où la haine est notre seul ressort.
C’est un crime que d’avoir jeté les ossements d’Amirouche et de Houes dans une prison mais en politique, et dans tous les pays du monde, il ne faut pas trop s’émouvoir de telles choses car elles ont toujours existé. L’Histoire de l’Humanité est jalonnée de comportements encore plus inhumains et la morale qu’appelle Sadi n’a pas sa place en politique.
L’avenir appartient aux seuls hommes qui arrivent au sommet du pouvoir et tout le reste n’est que vulgaire baratin.
Sadi a beau écrire, dénoncer , gesticuler mais s’il n’arrive pas au pouvoir, il fait du « tourisme politique » comme tous ses anciens maitres qui l’ont instruit de leurs petites …haines.
Sadi a beau convoquer « l’intelligence kabyle », » la suprématie kabyle »,  » le martyr kabyle » et je ne sais quoi encore qu’il ne pourra jamais s’asseoir un jour sur le fauteuil du pouvoir car toute sa stratégie est bâtie sur la haine des autres.
Cette haine kabyle commence à l’intérieur de la famille kabyle,elle s’étend au village puis au douar et finit par atteindre toutes les régions du pays.
Maurice Bucaille disait à juste titre:  » Le Berbère n’a jamais eu ce sentiment de solidarité, il ne l’a pas et il ne l’aura jamais » et le Kabyle est le parfait produit de cette culture de refus d’accepation de l’Autre.
Quand Sadi attaque les symboles de la Basse Kabylie tels Mouloud Kassem, Boumédiène etc … tout en encensant les leaders de sa région natale, il doit s’attendre à des ripostes à la mesure de ses folies.
Dans ce pays, Monsieur Sadi, il n’ y a point de place pour la culture de la haine et elle a fait déjà de grands dégats.

Voir tous les commentaires sur cet article:
http://nadorculture.unblog.fr/2010/05/06/said-sadi-comme-le-cholesterol-il-y-a-le-bon-et-le-mauvais-malg-par-said-sadi/#comments

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

9 Réponses à “Saïd Sadi cet homme qui n’aime et ne pense qu’à lui même”

  1. PatrieAlgerienne Dit :

    Contribution : Lettre à Saïd Sadi
    Par Djeraba Mohamed

    Il m’arrive, quand les circonstances l’exigent, de m’adresser par voie de presse à des personnes, indifféremment de leurs fonctions ou de leur adresse philosophique, idéologique ou partisane, impliquant des faits et événements de la guerre de Libération nationale et qui dépasse et de loin nos cercles de pensées même si nous partageons un ensemble de valeurs humanistes. Nos chemins ne se sont pas entre-croisés même si nos parcours personnels ont connu des similitudes. Vous avez connu la prison pour vos idées, je l’ai aussi connue une vingtaine d’années avant vous.
    N’ayant pas la même verve discursive qui vous caractérise, je voudrais simplement vous dire que je partage avec vous l’intérêt porté aux choses de l’histoire. Ni vous ni moi sommes historiens de métier. Vous avez parfaitement le droit et le devoir, au regard de vos capacités intellectuelles, d’écrire sur un sujet d’histoire. Il en est de même pour moi et pour tout Algérien capable de le faire. Je n’ai pas encore lu votre ouvrage et lorsque ce sera fait, je pourrais émettre des critiques, des réserves, des divergences sur le contenu. C’est le droit de tout un chacun. Je pourrais aussi y voir des convergences, des similitudes ; cependant cela n’est guère important. Au-delà de toute contingence, je vous fait part de mon appui pour la démarche d’écrire indépendamment de son contenu. J’espère qu’il est de même pour vous à l’égard de ceux capables d’écrire. Depuis de longues années, j’ai écrit sur le colonel Chaâbani avec plus ou moins de bonheur (voir mes mémoires) mais je ne suis pas arrivé à faire émerger suffisamment et de façon plus marquée la personnalité de ce grand combattant. Par contre, j’ai écrit sur le colonel Lotfi, une autre icône de l’histoire algérienne. De grâce, docteur Sadi, écrivez encore et encore. Si Dieu me prête vie, je ne cesserai de vous lire et assurément vous contredire, vous critiquer ou vous appuyer, le tout dans le cadre d’un débat serein et constructif. Vous et moi connaissons des vérités comme le commun des Algériens, écrivons librement sans exclusive, dans le respect des hommes vivants ou décédés. Luttons ensemble contre l’esprit de l’autodafé, contre la récupération ou l’instrumentalisation de tel ou tel autre héros, fait ou opinion à des fins sans relation avec la grande guerre de libération, débattons mais sans polémique. Dans mes interventions (ouvrages ou articles de presse), je ne cessais de répéter, presque obsessionnellement, que 1954 fut l’œuvre des hommes qui n’étaient ni anges ni démons.
    D. M.

  2. thirga Dit :

    @AMAZIGH: tout concorde dans votre pamphlet. Votre écrit est une insulte à votre pseudo. le Dr Said Sadi avait raison de l’énoncer: il ne peut y avoir d’autorité sans morale. Et sans morale, il n’y a pas d’Hommes d’Etat. Des dictateurs, oui. Mais de là à trouver politiquement normal de déterrer deux chahids de la terre qu’ils ont arrosée de leur sang, El Haouas et Amirouche, chefs de wilayate historiques tombés au champs d’honneur dans un combat inégal face à l’armada de la quatrième puissance mondiale pour jeter leurs dépouilles dans les caves de la gendarmerie nationale alors vos élucubrations relèvent de la démence…

  3. sandrine Dit :

    A chaque fois qu’un intellecte propose un theme a debatre; des meutes sortent de leurs hibernation pour déchiqueter le sujet et le devier de sa trajectoire. J ‘avoue ne rien retenir du message de mister amazugh semblable a une poule egorgee a chaud.

  4. amazigh Dit :

    Kafi a bien fait de remettre Sadi à sa place!

    En panne, le parti du Docteur Sadi veut instrumentaliser la mémoire du Colonel Amirouche pour rebondir.
    Kafi a raison de venir corriger certaines vérités pour ne pas laisser cet homme semer la zizanie encore entre les dirigeants de notre révolution.
    Voilà quelques repères pour le citoyen algérien qui doit comprendre que tous les assassinats ont eu lieu des suites de la seule véritable erreur commise par cet homme que Sadi et consorts voudraient élever au rang de stratège: Abane Ramdane.
    1. Abane Ramdane a commis la plus grave des erreurs:
    En faisant appel aux militants de l’UDMA, des Oulémas, du PCA pour les intégrer dans la Révolution, Abane cherchait à corriger une tare qu’il véhiculait: il était « un retardataire dans le processus révolutionnaire » puisqu’il était prisonnier et il lui fallit des appuis. Les militants de l’UDMA, du PCA, des Oulémas qu’il intégra en 1956 soit deux ans après le déclenchement de la Révolution ne devaient que lui apporter de futurs soutiens car comme lui ils étaient en retard dans le processus.
    2. Les retardataires allaient prendreleur revanche:
    Ces trois partis ( UDMA, PCA et Oulémas) avaient créé le CMA ( Congrés Musulman Algérien) présidé par Benbadis et qui allait réclamer  » l »assimilation avec la

  5. amazigh Dit :

    l’assimilation avec la France.
    Il était normal que des gens qui réclamaient cette assimilation aient pour objectif de liquider les militants qui ont déclenché la Révolution.
    Et depuis cette erreur fatale d’Abane ( l’incorporation des militants du CMA), il ne s’est pas passé un jour sans que des militants libérateurs ne soient assassinés ou dénigrés.
    Abane fera les frais des agissements de ces gens qu’il a ramenés dans son sillage et ce sont eux qui sont derrière le complot qui l’a tué.
    Abane sera la première victime des miltants du CMA qu’il a fait venir dans les rangs de la Révolution.
    Les udmistes, les communistes, les oulémas, alliés objectifs du colonialisme allaient s’emparer de la révolution et de tous ses rouages en opposant les uns aux autres et en liquidant les plus en vue.
    Dans un livre  » La guerre secrère d’Algérie » du Général Pierre Jacquin, on découvre que Ferhat Abbas avait même un numéro des services secrets français pour lesquels il travaillait.
    Sadi n’a qu’à chercher à comprendre comment d’authentiques militants ont été liquidés à l’instar d’Amirouche et de Houes et ce ne sont pas Boumédiène et Boussouf mais c’est la machine introduite par Abane qui allait causer tous ces dégâts.
    3. L’Algérie de 2010 est entre les mains des militants du CMA/
    Si par la suite, Boudiaf a été tué c’est parce qu’il représentait un danger aux militants du CMA qui se sont emparés de la Révolution depuis 1956 et grâce à l’erreur d’Abane.
    Ceux qui gouvernent actuellement l’Algérie avec la bénédiction de la France , ce sont les udmistes de Ferhat Abbas, les Oulémas de cheokh Benbadis et les communistes de Benali Benkort qu’Abane a voulu utiliser pour sa propre promotion.
    Aux udmistes, nous devons « l’industrie industrialisante » et  » le capitalisme d’état » , aux Oulémas, nous devons « une révolution culturelle arabo-islamique » dans nos écoles et nos mosquées et aux communistes , nous devons  » une gestion socialiste des entreprises et une révolution agraire » dans les années 1960/1970.
    Voilà comment l’Algérie a été gouverné par les trois segments les plus réactionnaires du Mouvement National depuis 1962.
    Donc, Monsieur Sadi doit revoir sa copie car Amirouche n’est pas une victime de Boumédiène ou de Boussouf mais la victime d’un complot dont l’architecte naif a été Abane Ramdane lui-même, cet homme que toute la Kabylie élève au grade de  » stratège ».
    Les militants du CMA ont utilisé le frère Benbella contre ses propres frères d’armes comme ils ont utilisé Krim, Bentobbal etc… contre Abane et autres.
    Quand les décideurs ont fait appel à Boudiaf pour sauver l’Algérie,il était écrit quelque part qu’il allait subir le même sort car il représentait tout le contraire des militants du CMA qui se sont emparés de la Révolution et des destinées du pays.
    4. Les gens qui parlent  » du Parti de la France » n’ont pas tord:
    Le Parti de la France n’est pas une création de l’esprit mais une réalité vérifiée et elle a été installée par Abane dans toute sa naiveté lui qui croyait avoir sa propre clientèle en arrivant en retard dans le train de la Révolution en marche.
    Si d’anciens officiers de l’armée française ont été encouragés par les gens du CMA à déserter cette armée française pour rejoindre les rangs de la Révolution, c’est en toute logique avec l’appui de la France qu’ils l’ont fait et c’était pour encradrer « leur propre armée » qui allait leur assurer la mainmise sur tous les rouages du futur état algérien en gestation.
    Ceux qui nous ont gouverné depuis 1962 sont les alliés objectifs de la France coloniale car ils ont laminé tous les rangs de la Révolution en éliminant les véritables libérateurs
    ( la majorité ou la quasi totalité des chefs déclencheurs de la Révolution sont issus du PPA/MTLD) et il était normal que leurs ennemis du CMA les assassinent à partir du moment où Abane leur a ouvert les portes de la Révolution.
    Je demanderais à Monsieur Sadi de réfléchir là-dessus au lieu de continuer à entretenir ces haines qui seront improductives pour la Kabylie.
    Ceux qui ont tué Abane, ont tué Amirouche, Chabani, Khider, Krim… Boudiaf et ce ne sont pas forcément Boumédiène et Boussouf mais des gens que tu as peut être en estime.
    Amazigh est capable de réfléchir sans haine comme le fait Said Sadi.

  6. amazigh Dit :

    Rien ne peut m’émouvoir Docteur Sadi!
    Que les restes des dépouilles des colonels Amirouche et Houes soient jetées dans de sinistres caves de la Gendarmerie Nationale ne doit en aucun cas jeter l’opprobe sur ce corps mais sur les militants du CMA (Congrés Musulman Algérien) introduits par Abane Ramdane au sein de la Révolution.
    Benbella, Ait Ahmed, Kafi et tous les authentiques révolutionnaires issus du PPA/MTLD sont incapables d’une telle félonie car ils sont les frères de Houes et d’Amirouche.
    Ce sont ceux qui ont réclamé la nationalité française au profit de 21 000 Algériens sur 9 millions qui en sont capables et ils ont gouverné l’Algérie de 1962 à ce jour avec l’appui de certains véritables libérateurs réduits à l’état de faire-valoirs.

  7. amazigh Dit :

    Kafi a bien fait de remettre Sadi à sa place!

    En panne, le parti du Docteur Sadi veut instrumentaliser la mémoire du Colonel Amirouche pour rebondir.
    Kafi a raison de venir corriger certaines vérités pour ne pas laisser cet homme semer la zizanie encore entre les dirigeants de notre révolution.
    Voilà quelques repères pour le citoyen algérien qui doit comprendre que tous les assassinats ont eu lieu des suites de la seule véritable erreur commise par cet homme que Sadi et consorts voudraient élever au rang de stratège: Abane Ramdane.
    1. Abane Ramdane a commis la plus grave des erreurs:
    En faisant appel aux militants de l’UDMA, des Oulémas, du PCA pour les intégrer dans la Révolution, Abane cherchait à corriger une tare qu’il véhiculait: il était “un retardataire dans le processus révolutionnaire” puisqu’il était prisonnier et il lui fallit des appuis. Les militants de l’UDMA, du PCA, des Oulémas qu’il intégra en 1956 soit deux ans après le déclenchement de la Révolution ne devaient que lui apporter de futurs soutiens car comme lui ils étaient en retard dans le processus.
    2. Les retardataires allaient prendreleur revanche:
    Ces trois partis ( UDMA, PCA et Oulémas) avaient créé le CMA ( Congrés Musulman Algérien) présidé par Benbadis et qui allait réclamer ” l”assimilation avec la France.
    Il était normal que des gens qui réclamaient cette assimilation aient pour objectif de liquider les militants qui ont déclenché la Révolution.
    Et depuis cette erreur fatale d’Abane ( l’incorporation des militants du CMA), il ne s’est pas passé un jour sans que des militants libérateurs ne soient assassinés ou dénigrés.
    Abane fera les frais des agissements de ces gens qu’il a ramenés dans son sillage et ce sont eux qui sont derrière le complot qui l’a tué.
    Abane sera la première victime des miltants du CMA qu’il a fait venir dans les rangs de la Révolution.
    Les udmistes, les communistes, les oulémas, alliés objectifs du colonialisme allaient s’emparer de la révolution et de tous ses rouages en opposant les uns aux autres et en liquidant les plus en vue.
    Dans un livre ” La guerre secrère d’Algérie” du Général Pierre Jacquin, on découvre que Ferhat Abbas avait même un numéro des services secrets français pour lesquels il travaillait.
    Sadi n’a qu’à chercher à comprendre comment d’authentiques militants ont été liquidés à l’instar d’Amirouche et de Houes et ce ne sont pas Boumédiène et Boussouf mais c’est la machine introduite par Abane qui allait causer tous ces dégâts.
    3. L’Algérie de 2010 est entre les mains des militants du CMA/
    Si par la suite, Boudiaf a été tué c’est parce qu’il représentait un danger aux militants du CMA qui se sont emparés de la Révolution depuis 1956 et grâce à l’erreur d’Abane.
    Ceux qui gouvernent actuellement l’Algérie avec la bénédiction de la France , ce sont les udmistes de Ferhat Abbas, les Oulémas de cheokh Benbadis et les communistes de Benali Benkort qu’Abane a voulu utiliser pour sa propre promotion.
    Aux udmistes, nous devons “l’industrie industrialisante” et ” le capitalisme d’état” , aux Oulémas, nous devons “une révolution culturelle arabo-islamique” dans nos écoles et nos mosquées et aux communistes , nous devons ” une gestion socialiste des entreprises et une révolution agraire” dans les années 1960/1970.
    Voilà comment l’Algérie a été gouverné par les trois segments les plus réactionnaires du Mouvement National depuis 1962.
    Donc, Monsieur Sadi doit revoir sa copie car Amirouche n’est pas une victime de Boumédiène ou de Boussouf mais la victime d’un complot dont l’architecte naif a été Abane Ramdane lui-même, cet homme que toute la Kabylie élève au grade de ” stratège”.
    Les militants du CMA ont utilisé le frère Benbella contre ses propres frères d’armes comme ils ont utilisé Krim, Bentobbal etc… contre Abane et autres.
    Quand les décideurs ont fait appel à Boudiaf pour sauver l’Algérie,il était écrit quelque part qu’il allait subir le même sort car il représentait tout le contraire des militants du CMA qui se sont emparés de la Révolution et des destinées du pays.
    4. Les gens qui parlent ” du Parti de la France” n’ont pas tord:
    Le Parti de la France n’est pas une création de l’esprit mais une réalité vérifiée et elle a été installée par Abane dans toute sa naiveté lui qui croyait avoir sa propre clientèle en arrivant en retard dans le train de la Révolution en marche.
    Si d’anciens officiers de l’armée française ont été encouragés par les gens du CMA à déserter cette armée française pour rejoindre les rangs de la Révolution, c’est en toute logique avec l’appui de la France qu’ils l’ont fait et c’était pour encradrer “leur propre armée” qui allait leur assurer la mainmise sur tous les rouages du futur état algérien en gestation.
    Ceux qui nous ont gouverné depuis 1962 sont les alliés objectifs de la France coloniale car ils ont laminé tous les rangs de la Révolution en éliminant les véritables libérateurs
    ( la majorité ou la quasi totalité des chefs déclencheurs de la Révolution sont issus du PPA/MTLD) et il était normal que leurs ennemis du CMA les assassinent à partir du moment où Abane leur a ouvert les portes de la Révolution.
    Je demanderais à Monsieur Sadi de réfléchir là-dessus au lieu de continuer à entretenir ces haines qui seront improductives pour la Kabylie.
    Ceux qui ont tué Abane, ont tué Amirouche, Chabani, Khider, Krim… Boudiaf et ce ne sont pas forcément Boumédiène et Boussouf mais des gens que tu as peut être en estime.
    Amazigh est capable de réfléchir sans haine comme le fait Said Sadi.
    Rien ne peut m’émouvoir Docteur Sadi!
    Que les restes des dépouilles des colonels Amirouche et Houes soient jetées dans de sinistres caves de la Gendarmerie Nationale ne doit en aucun cas jeter l’opprobe sur ce corps mais sur les militants du CMA (Congrés Musulman Algérien) introduits par Abane Ramdane au sein de la Révolution.
    Benbella, Ait Ahmed, Kafi et tous les authentiques révolutionnaires issus du PPA/MTLD sont incapables d’une telle félonie car ils sont les frères de Houes et d’Amirouche.
    Ce sont ceux qui ont réclamé la nationalité française au profit de 21 000 Algériens sur 9 millions qui en sont capables et ils ont gouverné l’Algérie de 1962 à ce jour avec l’appui de certains véritables libérateurs réduits à l’état de faire-valoirs.

  8. saci Dit :

    A l’artisant de l’ombre je vous direz ceci: J’ai croisé pas mal d’anti-Kabyle dans ma vie d’exilé à travers le monde mais de ton envergure,JAMAIS.Pourqoi jamais! c’est parceque votre haine et gratuite et en plus la honte que vous avez pour vos signer attaques,espece d’SNP. Si Mr Sadi voulait attaquer reellement ce semblant d’etat, pour ne pas utiliser le qualificatif qui lui revient pour ce Bled,il REecrira seulement l’histoire d’Abdelkader et les carottes sont cuites pour vous, orphelins d’histoire et les grosses gueules, sur nos montages saintes ,se terrons.
    Cher artisant,sachez que Tizi-ouzou ,Bejaia ,Ighil-Ali ou JSK sont les genes de la Kabylie et cette Kabylie qui est votre souffre douleur est la memoire vivante de la Numidie qui,grace à elle, l’histoire a ete vehiculée depuis des millenaires à nos jours dont tu n’es qu’un etranger et tout ce qui te rappelle les racines de mon pays te rappelle ton errance.
    Amirouche n’est pas ce que tu pense,le sanguinaire fraticide n’est autre que ton decoré abdelka qui a,aux cotes du General Desmishels massacré la revolte du valeureux Chelifien Hadj-Moussa et d’autres bassesses existes encore de nos jours menées par les tiens sans impunites O toi defendeur de Boumedienne,Benbella et la mafia actuelle de ton pouvoir.
    Les kabyles et la Kabylie sont depuis l’histoire des foutouhates (15 siécles) à ce jour,ballotés,pietinés,humiliés et vous le savez et cela nourrit votre haine mais sachez bien ceci que,je te jure sur tout les souverains et guerriers de ma patrie d’avant que tu ne souilles et par toutes les vénérations et dieux que notre peuple a vénéré et auquels avait réellement cru, que toi,l’artisan et ceux de ton espece qui,aujourd’hui me font honte de devoiler mon algerianité de mon environnement dans lequel je vis que je couvre,heureusement par ma Kabylite ,que les temps sont proches pour que vous nous acquittiez de votre dette.

    Trop tard maintenant,vos fusils sont armés à blanc.

  9. Artisans de l'ombre Dit :

    l’artisan de l’ombre fera toujours de l’ombre pour couvrir l’ensemble des internautes du soleil qu’Ait Menguelet veille toujours à ce qu’il ne se couche pas .tu me diras si tu es vraiment kabyle que ce soleil n’est que ce pétrole qu’un de ces quatre s’épuisera .mais moi je suis(suivre) toute lumière pour que je survive et pour que les autres puissent me voir .L’artisan de l’ombre n’a publié qu’un commentaire comme il publiera le votre .
    Démocratie existe même si mon Snp est tout retrouvé en vous répondant .A bon entendeur relis la source de votre commentaire
    voici le lien de votre article publié :http://nadorculture.unblog.fr/2010/05/29/lartisan-de-lobscurite-et-il-ne-fait-plus-dombre/#more-15781

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...